Le projet d’une radio pour le Centre d’Etude et de Formation pour le Développement (CEFOD) a été fortement soutenu par le Directeur dudit centre, Dr Ludovic Lado SJ. Depuis le 7 juillet 2022, Radio CEFOD émet en fréquence modulée à N’Djaména sur les 100.7 FM sous la coordination d’une équipe de jeunes journalistes.

Le processus démocratique engagé depuis 1990 au Tchad, a permis au Tchad de se doter d’instruments juridiques et d’institutions pouvant garantir les droits de l’homme et les libertés publiques (droit à la vie, pluralisme politique, liberté d’expression, liberté d’association…). Nonobstant ces avancées, ces acquis sont constamment violés par les autorités politiques, les forces de défense et de sécurité et aussi les individus qui se croient au-dessus de la loi.

En 2021, le processus de l’élection présidentielle a été interrompu par la mort tragique du Maréchal du Tchad, le Président en exercice Idriss Déby Itno, le 20 avril 2021. Les militaires se sont emparés du pouvoir en mettant en place un Conseil Militaire de Transition (CMT) présidé par le fils du défunt président, le Général Mahamat Idriss DébyItno.

La légitimité du CMT est sujette à caution, suscitant de vives revendications populaires pour plus de libertés. Les premières tentatives de marche pacifique initiées ont été réprimées dans le sang (17 morts et plus de 80 blessés à la marche du 27 avril 2021), avant que les nouvelles autorités n’autorisent ces marches pacifiques, fortement encadrées.

En outre, le recours à la justice contre les abus n’aboutit généralement pas. Le pouvoir judiciaire sous-financé, débordé et assujetti aux ingérences du pouvoir exécutif ne permet pas de condamner les auteurs d’abus qui sont souvent connus. Le Président du CMT a même publiquement reconnu que certains magistrats sont corrompus. Des magistrats reçoivent parfois des menaces de mort ou sont rétrogradés, mutés de leur poste de responsabilités lorsqu’ils résistent à la pression des autorités.

La radio CEFOD est conçue pour contribuer à renforcer les capacités du CEFOD dans sa mission d’œuvrer pour l’avènement d’une société démocratique, juste, pacifique et prospère ; dans laquelle les citoyens tchadiens vivent dans la cohésion, l’harmonie, la solidarité, le respect des différences culturelles, politiques et religieuses. Cela passe par la formation des consciences des citoyens. Radio repose sur deux piliers : l’éducation et le développement humain.

Pierre Boubane
à N’Djaména (Tchad)

Write a comment:

Nous suivre: