Guilmey, un village situé à 5 km de Farcha dans le 1er arrondissement de la ville de N’Djaména, abrite un camp des réfugiés camerounais ayant fui en décembre dernier, la…

Il s’appelait Claude Pairault. Il était jésuite et anthropologue. Sa vie et son œuvre ont fait l’objet d’un sujet de recherche qui a conduit à une publication d’un livre intitulé,…

Jean, le dernier des prophètes avant Jésus propose un rite purificateur, une plongée dans l’eau courante du fleuve pour en ressortir remis à neuf. Dans l’attente du libérateur promis, il…

Gandigal est une bourgade à l’entrée de Mbour, une ville située à environ 90 km, à l’Est de Dakar. C’est dans cette localité (Gandigal) que les jésuites de la Province…

Depuis le 7 mars 2021, le Pape François a annoncé le prochain synode de l’Eglise catholique qui a été officiellement lancée au Vatican le 9 octobre 2021 et s’achèvera en octobre 2023, avec la célébration du synode des évêques à Rome. La convocation de ce synode répond à un besoin urgent de réfléchir sur la mission et la vie de l’Eglise en ce troisième millénaire aux défis particuliers. Le mot « synode » vient de deux mots grecs : odos qui veut dire chemin/voie et sun qui signifie ensemble. Le synode peut donc être défini comme étant le fait de cheminer ensemble. Ce synode paraît très particulier dans la mesure où il appelle à réfléchir sur la « synodalité », c’est-à-dire, sur le chemin parcouru ensemble jusqu’à présent, et à partir de nos différentes expériences, élaborer des perspectives d’accomplissement de notre mission dans ce monde comme membres d’un seul corps, l’Eglise donc le Christ Jésus est la tête. Tout ceci en nous laissant éclairer par l’Esprit Saint, et inspirer par la Parole de Dieu.

Il s’appelait Desmond Tutu. Son combat était celui contre l’injustice, celui en faveur de l’égalité dans une société où la ségrégation raciale était institutionnalisée. Sa seule arme était celle de la non-violence et de la foi, au moment où la violence systémique sud-africaine se trouvait des justifications autant dans les interprétations tendancieuses de la Bible que dans les textes d’une loi établie pour privilégier une minorité.

Le 3 janvier 2022, le révérend Père Mathieu Ndomba SJ, Supérieur des jésuites de la Province de l’Afrique de l’Ouest a célébré, au Centre Spirituel de Rencontre de Bonamoussadi de Douala au Cameroun, la fête du Très Saint Nom de Jésus, fête titulaire de la Compagnie de Jésus. Il était entouré de ses principaux collaborateurs. Plusieurs groupes ignatiens se sont joints au Père Provincial et à ses collaborateurs pour célébrer cette solennité. Parmi ces groupes, les Amis de la Compagnie, des laïcs qui soutiennent les jésuites dans leurs engagements apostoliques.

C’est l’un des meilleurs établissements scolaires de Douala, la capitale économique du Cameroun. Le Collège Libermann a été fondé en 1952 par les pères spiritains et reconnu par l’arrêté N° 39MEN/ESD – 18 août 1964. Avant l’indépendance du Cameroun, l’Eglise Catholique décide de développer l’enseignement secondaire pour tous. Monseigneur Pierre Bonneau, premier évêque de Douala, décide d’ouvrir un collège secondaire. Il le confie à ses confrères pour le diriger. Après quelques-années d’expérience, l’évêque s’adresse aux pères jésuites de la Province de France pour prendre la direction de l’établissement.

Dr. Joachim Zoundi, SJ est jésuite originaire du Burkina Faso. Précédemment, il a été Maître des novices à Bafoussam au Cameroun. Depuis quelques-années, il est à Hekima College à Nairobi, au Kenya où il enseigne la théologie patristique et systématique dont l’anthropologie chrétienne est sa spécialité. Il est également Maître Coach PNL. Il répond aux questions de la rédaction du site jesuitespao.com. Dans cet entretien exclusif, Dr. Zoundi évoque l’Année Ignatienne.

En Afrique, l’année 2021 s’achève comme elle avait commencé : actes de terrorisme ici, rébellion là-bas, coups d’Etat militaires ailleurs et COVID-19 partout. Les évêques du Tchad ont fait le diagnostic de la situation sociopolitique à l’échelle nationale. Dans leur message de Noël 2021 intitulé : « Peuple tchadien marchons ensemble dans l’espérance », les prélats dénoncent la situation sociopolitique dans leur pays, marquée par la violence. Une des victimes de cette violence est le Président de la République, le Maréchal Idriss Déby Itno qui a trouvé la mort sur le champ de bataille contre les rebelles du FACT, le 19 avril 2021. Malgré tout, les hommes de Dieu pensent qu’il y a des raisons d’espérer un avenir meilleur pour leur pays. Pourvu que leurs compatriotes se convertissent.

Le 30 novembre 2021 l’eurodéputée Helena Dalli crée la polémique. Dans un document interne de la Commission européenne elle suggère de supprimer la référence à Noël dans l’expression des vœux à l’occasion des fêtes de fin d’année. La raison qu’elle avance est que « Joyeux Noël » est une expression qui ne serait « pas assez inclusive ». Sa proposition suscite plusieurs critiques, jusqu’au Vatican. « Effacer Noël n’est pas la façon de lutter contre la discrimination », réagit le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège.

L’excellence du système éducatif rwandais tient à la vision politique du président Paul Kagamé, aux moyens techniques et financiers mobilisés pour réaliser cette vision, à l’anglais, à la révolution numérique,…

Le samedi 4 décembre 2021, le CEFOD BUSINESS SCHOOL (CBS) a honoré ses étudiants en fin de cycle de licence lors d’une cérémonie solennelle qui marquait également la rentrée officielle…

« La journée ignatienne » est une journée organisée par l’ensemble de la famille ignatienne de la ville de Yaoundé. Elle regroupe les Congrégations religieuses, les communautés des laïcs partageant la spiritualité…

Page 1 of 271 2 3 27
Nous suivre: