Symposium des scolastiques jésuites sur la formation à Douala

Print Friendly, PDF & Email


Après les cinq jours de visite du Supérieur Général, le Père Arturo Sosa, SJ dans la province de l’AOC, les scolastiques de la province résidant dans les régions d’Afrique centrale se sont réunis autour du délégué à la formation, le Père Kizito Forbi, SJ, le Socius, le Père Emmanuel Foro, SJ et le P. Albert Laurent, SJ au Centre spirituel de Douala au Cameroun pour un symposium sur la formation des scolastiques. Ce symposium a été convoqué par le provincial Hyacinthe LOUA dans une lettre sur la formation à toute la province le 3 novembre 2018.

De gauche à droite: Les Pères Albert Laurent, Emmanuel Foro et Kizito Forbi


La réunion a débuté à 16h le 22 avril 2018 et se poursuivra jusqu’au 25 avril. La séance a débuté par une prière d’ouverture suivie par le discours du délégué à la formation. Celui-ci a souligné que ce symposium était une recommandation de la réunion des délégués à la formation de JCAM qui s’est tenue à Lagos (Nigéria) en juin 2018. Cette réunion a examiné l’histoire de la formation dans la Conférence d’Afrique et de Madagascar et proposé une grande réunion pour décrire un processus de renouvellement et de mise à jour de la formation dans la conférence. Le Père Kizito Forbi, SJ a déclaré que cette convention des scolastiques de la province est une occasion de discussion, de prospection et de propositions concernant la formation.

Le Père socius Emmanuel Foro, SJ a informé les scolastiques présents qu’il y aurait un autre symposium pour les scolastiques dans la partie ouest de la province. Il a souligné que ce symposium est un processus de discernement. À la demande de JCAM, le Socius a déclaré que ce symposium était un moment propice pour contempler l’incarnation afin de voir ce que Dieu voit – dans ce cas, l’objet est la FORMATION. Le socius a demandé aux scolastiques de s’ouvrir à l’Esprit et de prêter plus d’attention à ce que l’Esprit leur dit pendant ce temps de réflexion.
La première journée s’est achevée par une messe au cours de laquelle les scolastiques ont pu rénover leurs voeux religieux.

Service Communications AOC

Laisser un commentaire