Jeudi de la cinquième semaine de carême

Print Friendly, PDF & Email

Livre de la Genèse, chapitre 17, versets 3 à 9

Abraham tomba la face contre terre et Dieu lui parla ainsi : « Voici l’Alliance que je fais avec toi : tu deviendras le père d’un grand nombre de peuples. Au lieu d’être appelé Abram, comme jusqu’ici, ton nom sera désormais Abraham, car je fais de toi le père d’un grand nombre de peuples. Je te ferai porter des fruits à l’infini, de toi je ferai des peuples, et des rois sortiront de toi. J’instituerai mon Alliance entre moi et toi, et après toi avec ta descendance, de génération en génération ; ce sera une Alliance perpétuelle par laquelle je serai ton Dieu, et celui de ta descendance après toi.  Á toi et à ta descendance après toi je donnerai tout le pays de Canaan, – ce pays où tu es venu en immigré – pour que tu en aies la possession perpétuelle, et je serai votre Dieu. Et toi, tu observeras mon Alliance, toi et ta descendance après toi, de génération en génération. » 


 

  • Entrée en prière

Á un ou deux pas de l’endroit où je vais prier, je me tiens debout le temps d’un Pater noster, l’esprit tourné vers le haut et considérant comment Dieu me regarde, puis je pose un acte de révérence. Je choisis une position confortable (à genoux, assise, pas couché pour les bien-portants). Je prends le temps de me poser, de me détendre ; je laisse installer en moi une respiration naturelle et paisible. J’offre au Seigneur mes soucis, mes joies, etc. afin d’entrer peu à peu dans le silence de mon cœur.

  • Prière préparatoire

Pour me rendre plus disponible et ouvert à l’action de Dieu, je lui demande « sa grâce pour que toutes mes intentions, actions et opérations soient purement ordonnées au service et à la louange de sa divine Majesté »

  • Composition de lieux

Voir dans un endroit isolé et calme, un homme d’un certain âge, courbé face contre terre et s’adressant à Dieu. Regarder comment il converse avec Dieu.

  • Grâces à demander (au choix)

1/ Seigneur Dieu, accorde-moi la grâce de rester fidèle à ton alliance.

2/ Seigneur Dieu, accorde-moi la grâce d’entrer et de vivre dans une relation d’alliance avec toi.

  • Points pour la méditation

Relire calmement et attentivement l’extrait biblique et considérer les points ci-dessous :

  • « Abraham tomba la face contre terre et Dieu lui parla » Dans cette scène, nous contemplons un Dieu qui parle, s’adresse de vive voix à Abraham. Dieu se révèle comme un être de relation. Suis-je conscient que Dieu me parle aujourd’hui à travers sa Parole, les événements de la vie ?
  • « Au lieu d’être appelé Abram, comme jusqu’ici, ton nom sera désormais Abraham, car je fais de toi le père d’un grand nombre de peuples. » Dieu donne un nouveau nom à l’homme qu’il a choisi et avec qui il conclut une nouvelle alliance : Abram s’appellera désormais Abraham. Par cette nouvelle identité, Dieu lui confie une nouvelle mission : celle d’être le père des croyants. Entrant en relation avec quelqu’un, Dieu opère dans sa vie un changement radical et lui confie une mission. Et moi, quelle mission Dieu me confie ?
  • « Tu observeras mon Alliance, toi et ta descendance après toi, de génération en génération. » L’observance d’une Alliance suppose l’engagement des parties prenantes à respecter les lois qui régissent leur contrat. Les lois ne constituent plus un fardeau mais un instrument à partir duquel l’évaluation de la fidélité à l’alliance est possible. Si l’alliance conclue est le lieu de réalisation de ma personne, il s’ensuit la joie d’honorer les lois y afférentes. Mon baptême m’intègre dans l’alliance abrahamique et m’incorpore à l’Église du Christ. Comme Abraham, j’ai donc des responsabilités à l’égard de Dieu et de l’Église. Comment j’observe mon alliance : respect des commandements de Dieu et ceux de l’Église ? Qu’ai-je fais ou que pourrais-je faire pour intégrer mes enfants, mon mari, ma femme, la génération future dans cette alliance que Dieu veut perpétuelle ?
  • Colloque

Dans une conversation familière, dis à Jésus ce que j’éprouve en moi-même (mes joies, mes peurs, mes désirs, résistances, etc.). Terminer par Notre Père ou autres prières usuelles de mon choix.

 

HINVO Noël Sèmassa, sj.

Laisser un commentaire