Derniers voeux perpétuels des Pères Bado, Loua, Naortangar et Ngandu à Abidjan

Print Friendly, PDF & Email

Le 27 septembre 2020, la Compagnie de Jésus fêtait ses 480 ans (27 septembre 1540-2020) d’existence depuis sa fondation par la bulle d’approbation signée par le pape Paul III. A cette occasion, les Pères Brice Bado, René Loua SJ, Rodrigue Naortangar et Alexandre Ngandu ont prononcé leurs derniers vœux dans la chapelle de l’Institut de théologie de la Compagnie de Jésus (ITCJ) à Abidjan.  La veille, samedi les jésuites résidant à Abidjan étaient invités à l’adoration dans la chapelle de l’ITCJ pour accompagner les quatre compagnons dans leurs veillées de renonciation suivant ainsi l’exemple de saint Ignace.

Père Brice Bado, SJ

Le jour J c’est-à-dire le dimanche le 27 septembre 2020, tout est solennel. La chapelle, qui n’a plus vu affluer un grand nombre de gens à cause de la covid-19 est bondée ! Du côté des fidèles on pouvait bien voir les religieux et religieuses, les familles des Nôtres, les collaborateurs tous remplis d’allégresse. Autour de 10h30, Mgr. Paolo Borgia, Nonce apostolique en Côte d’Ivoire, célébrant principal, les Pères Matthieu Ndomba, Provincial de l’AOC, Jocelyn Rabeson, Recteur de l’ITCJ et d’autres prêtres avançaient en procession. Après les lectures du jour Ezechiel18, 25-28, Philippiens 2,1-11, Matthieu 21, 28-32, le Nonce Apostolique a fait l’homélie. Reprenant le message de l’Evangile du jour au sujet de « ceux qui disent et ne font pas, qui promettent et ne réalisent pas », le prédicateur a souligné que faire la volonté de Dieu se réalise à travers la conversion des cœurs. C’est un changement qui nécessite une ouverture et une réponse cohérente. Aux votants, le Nonce les a d’abord félicités, ensuite, il les a encouragés à rester attachés à Jésus-Iesus Hominium Salvator.

Père René Loua, SJ faisant sa profession des derniers voeux

La messe a poursuivi son rythme normal. Juste avant la communion, à genoux devant l’autel et face au Père Provincial Matthieu Ndomba,sj  tenant le Saint-Sacrement, les votants ont fait profession. Puis, ils se sont avancés pour communier aux deux espèces et distribuer la communion.

Le moment le plus ovationné était celui de l’action de grâce. La chorale et les nouveaux profès ont fait un tour devant l’autel pour exécuter un pas de danse au rythme de la musique.

 Avant la bénédiction finale, le Père Provincial Matthieu Ndomba, le Père Alexandre Ngandu représentant des votants, le ministre de la communauté ont pris tour à tour la parole, les deux premiers pour les remerciements, le dernier pour les indications pratiques après la messe. 

Au terme de la messe, les jésuites se sont retirés à la sacristie avec les nouveaux profès pour compléter la cérémonie de vœux. Entre temps, les invités profitaient du cadre pour tirer des photos et célébrer les retrouvailles.  A 12h45, tout le monde s’est retrouvé autour de d’un repas digne de ce grand événement. Tous ont mangé à leur faim.

Ce fut un jour spécial et inoubliable.

MUKELENGI Kusekana Aurélien,sj/ITCJ

Laisser un commentaire