Paris: Ordination diaconale de Bertrand Ba-Poutou Boundjou SJ

Print Friendly, PDF & Email

Mgr Philippe Marsset, Evêque auxiliaire du diocèse de Paris (France) vient d’ordonner diacres Bertrand Ba-Poutou Boundjou SJ, et 10 autres jésuites dans l’Église Saint Ignace à Paris.

La célébration liturgique présidée par Mgr Philippe Marsset a notamment  vu la participation de plusieurs prêtres dont le Père François Boëdec SJ, Provincial des Jésuites de l’Europe Occidentale Francophone qui n’a pas manqué dans son mot d’accueil et de présentation des candidats, de remercier l’évêque pour sa disponibilité surtout en ce temps de pandémie. Il a également souligné le don des familles des jésuites en communion au cours de cette cérémonie du 20 juin 2020, à partir de l’Afrique et Madagascar, les Etats-Unis et l’Europe, l’Inde et le Proche-Orient.

Père François Boëdec SJ lors de son allocution

Mgr Philippe Marsset, dans son homélie basée sur les lectures de la solennité du Sacré-Cœur de Jésus, n’a pas hésité à rappeler  aux ordinants que ces textes doivent rester la mémoire de leur ordination diaconale. Pour l’évêque auxiliaire de Paris, « il y a une manière de vivre sa vie diaconale ou sa vie chrétienne…. à cette vocation de rester des tout petits. En regardant l’histoire biblique et l’histoire de la sainteté universelle de l’Église, a-t-il fait remarquer, c’est bien souvent parmi/par les tout petits que Dieu fait des grandes choses. Le diaconat, c’est une kénose, c’est un abaissement de notre vie humaine donnée au Seigneur, mais pas simplement parce qu’on veut rester des tout petits, mais parce que notre vocation, pour avoir accès à Dieu, passe par le fait que Dieu se révèle aux tout-petits ».

Soulignons que le diacre jésuite Bertrand Ba-Poutou Boundjou est originaire de la Centrafrique qui fait partie de la Province jésuite de l’Afrique de l’Ouest (AOC).

Malgré le nombre restreint et les visages sous masques, la célébration était priante, et marquée par des moments de joie avec des chants en plusieurs langues. Quelques innovations ont été apportées dans le rite d’ordination ; ceci pour aider à garder la distanciation entre l’évêque et les ordinands.

Les nouveaux diacres (Bertrand,  Benoît, Raphaël, Joseph, Jack, Subodh, Shailen, Mokonzi, Sebastian, Eugène, et Pradeep) qui sont originaires des différentes régions du monde terminent leurs études de théologie au Centre Sèvres, Facultés Jésuites de Paris et témoignent de l’universalité de la Compagnie de Jésus.

Nwowe Wanfeo, SJ

Laisser un commentaire