Le 26 février 2022, la Communauté jésuite d’Hekima University College à Nairobi a eu la joie de présenter 14 scolastiques aux ordinations diaconales, parmi lesquels trois de notre Province à…

Le Père Mathieu NDOMBA Supérieur Provincial des jésuites de l’Afrique de l’Ouest et Président du Conseil d’Administration du a visité le CHU Bon Samaritain de N’Djaména, jeudi 24 février 2022….

Au bout d’une piste sablonneuse qui s’étire dans une forêt de rôniers, voici Kalambari, un village situé dans la zone de Koundoul, en périphérie de N’Djaména. Ici, ils sont environ…

Le Père Mathieu Ndomba sj, Provincial des jésuites de l’Afrique occidentale est en visite canonique au Tchad. Arrivé à N’Djaména, la capitale le samedi 12 février 2022 dans la soirée,…

« Ce serait une illusion de penser que les militaires sont propres et que les civils sont sales ». Ces propos d’Abdoulaye Bathily sont sans ambages. Historien et témoin de…

Jesuitespao.com : Bonjour mon Père. Merci d’accepter de répondre à nos questions. Pouvez-vous vous présenter pour nos lecteurs ? Rabeson Jocelyn : Je m’appelle Rabeson Jocelyn. Je suis jésuite malgache appartenant…

Dénoncées hier, adulées aujourd’hui par les mêmes populations qui leur reprochaient l’ingérence dans l’arène politique, les armées nationales africaines semblent désormais incarner l’alternative aux professionnels de la politique. En Afrique…

Ouagadougou, lundi 24 janvier 2022. Autour de 17h30, un communiqué lu à la Radiodiffusion Télévision Burkinabè (RTB) par un groupe de 14 militaires annonce que le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR)1 a pris le pouvoir : la constitution est suspendue, le gouvernement et l’assemblée nationale dissous et les frontières terrestres et aériennes fermées. Comment en est-on arrivé là, qui a pris le pouvoir et que se passe-t-il à présent sur le terrain ?

Guilmey, un village situé à 5 km de Farcha dans le 1er arrondissement de la ville de N’Djaména, abrite un camp des réfugiés camerounais ayant fui en décembre dernier, la…

Il s’appelait Claude Pairault. Il était jésuite et anthropologue. Sa vie et son œuvre ont fait l’objet d’un sujet de recherche qui a conduit à une publication d’un livre intitulé,…

Jean, le dernier des prophètes avant Jésus propose un rite purificateur, une plongée dans l’eau courante du fleuve pour en ressortir remis à neuf. Dans l’attente du libérateur promis, il…

Gandigal est une bourgade à l’entrée de Mbour, une ville située à environ 90 km, à l’Est de Dakar. C’est dans cette localité (Gandigal) que les jésuites de la Province…

Depuis le 7 mars 2021, le Pape François a annoncé le prochain synode de l’Eglise catholique qui a été officiellement lancée au Vatican le 9 octobre 2021 et s’achèvera en octobre 2023, avec la célébration du synode des évêques à Rome. La convocation de ce synode répond à un besoin urgent de réfléchir sur la mission et la vie de l’Eglise en ce troisième millénaire aux défis particuliers. Le mot « synode » vient de deux mots grecs : odos qui veut dire chemin/voie et sun qui signifie ensemble. Le synode peut donc être défini comme étant le fait de cheminer ensemble. Ce synode paraît très particulier dans la mesure où il appelle à réfléchir sur la « synodalité », c’est-à-dire, sur le chemin parcouru ensemble jusqu’à présent, et à partir de nos différentes expériences, élaborer des perspectives d’accomplissement de notre mission dans ce monde comme membres d’un seul corps, l’Eglise donc le Christ Jésus est la tête. Tout ceci en nous laissant éclairer par l’Esprit Saint, et inspirer par la Parole de Dieu.

Il s’appelait Desmond Tutu. Son combat était celui contre l’injustice, celui en faveur de l’égalité dans une société où la ségrégation raciale était institutionnalisée. Sa seule arme était celle de la non-violence et de la foi, au moment où la violence systémique sud-africaine se trouvait des justifications autant dans les interprétations tendancieuses de la Bible que dans les textes d’une loi établie pour privilégier une minorité.

Le 3 janvier 2022, le révérend Père Mathieu Ndomba SJ, Supérieur des jésuites de la Province de l’Afrique de l’Ouest a célébré, au Centre Spirituel de Rencontre de Bonamoussadi de Douala au Cameroun, la fête du Très Saint Nom de Jésus, fête titulaire de la Compagnie de Jésus. Il était entouré de ses principaux collaborateurs. Plusieurs groupes ignatiens se sont joints au Père Provincial et à ses collaborateurs pour célébrer cette solennité. Parmi ces groupes, les Amis de la Compagnie, des laïcs qui soutiennent les jésuites dans leurs engagements apostoliques.

Page 2 of 28 1 2 3 4 28
Nous suivre: