Communauté Jésuite Ouagadougou

Print Friendly

La résidence de Ouagadougou ouvre ses portes en 1974. C’est la première fondation dont la PAO a l’initiative. Le Père François Peltier débarque le 21 septembre 1974, suivi le 14 octobre par le Père Georges Chenu, puis en novembre par le Père Claude Pairault.

Le premier, accueilli d’abord par l’Abbé Joanny Nana à la cathédrale, loue une maison à Koulouba et assure l’intendance, tout en enseignant au Collège “ La Volta ”, puis au Centre Austro-Burkinabè qui formait des techniciens. Il y organise bibliothèque, sport, théâtre. Il œuvre aussi pour l’aumônerie des grandes classes de St Exupéry et de la communauté américaine. Ses dons pédagogiques laisseront une œuvre durable : le Centre d’Etude et de Réflexion pour Collégiens, Lycéens et Etudiants (C.E.R.C.L.E.), que sur la suggestion de l’Abbé Pierre Ouédraogo, curé de la paroisse de Gounghin, il conçut, construisit et lança. C’est lui encore qui veilla à la construction de la maison définitive de Gounghin, où la communauté jésuite s’installa en juillet 1984…

Le Père Chenu, venu du Tchad comme le Père Peltier, se vit confier la paroisse Jean XXIII. Il contribua beaucoup au développement de la Commission Sociale. En outre, il donnait des cours aux novices des Sœurs de l’immaculée Conception à Pabré, ainsi qu’aux grands séminaristes de St Jean. Il assurait pas mal de retraites et de récollections, quelquefois avec l’aide de jésuites venus d’ailleurs. Il était supérieur de la maison, mais la quitta en 1985, à la suite d’une homélie qui déplut aux CDR (Comités de Défense de la Révolution). Auparavant, il avait entrepris des démarches pour obtenir un terrain à Sandogo en vue d’un centre spirituel. Dès 1983 les démarches étaient sur le point d’aboutir mais elles furent stoppées jusqu’en 1990.

Le Père Claude Pairault, qui avait dirigé l’INADES et enseigné à l’Université d’Abidjan, travailla d’abord comme sociologue à la campagne contre l’Onchocercose de 1974 à 1977. Ensuite, il enseigna à l’Université de Ouagadougou jusqu’en 1980. Après ces trois pionniers de la mission jésuite au Burkina, plusieurs jésuites prêtres, frères et scolastiques vont se succéder à Ouagadougou.

Avec le temps, et après la construction de la nouvelle résidence, les orientations apostoliques vont se préciser avec la fondation d’un Centre d’Etudes et de Réflexion pour Collégiens, Lycéens et Etudiants (le CERCLE), à proximité de la résidence. Créé en 1985, le CERCLE célèbrera en 2010 son jubilé d’argent. Enfin, en 1996, sur la demande de l’Archevêque, les jésuites ont ouvert un Centre Spirituel (Paam-Yõodo).

En définitive, la Compagnie de Jésus est de plus en plus connue au Burkina Faso. La présence jésuite y est appréciée tant par le clergé local que par les laïcs. Cela explique le nombre toujours croissant des jeunes qui désirent vivre comme religieux jésuites et qui demandent à entrer au noviciat de la Compagnie de Jésus. Ces jeunes viennent de différents horizons du Burkina Faso. La Compagnie a donc un avenir au Burkina Faso… Puisse Sa Divine Majesté bénir les serviteurs de la mission de son Fils au Burkina Faso.

01 B.P. 1350 OUAGADOUGOU 01

Tél.  (226)  50 34 29 90

Fax  (226)  50 34 22 10

Liens utiles:

CERCLE (Centre d’Etudes et de Réflexion pour Collégiens, Lycéens, Etudiants)

www.cercle-ouaga.org Pour nous contacter : cercleouaga@yahoo.fr ; Tél. 226-50 34 13 46

Le Centre spirituel « Paam-Yõodo »

www.csp-bf.org Pour nous contacter : censpir@fasonet.bf ; Tél : 226-50 43 05 88