Centre de Kyabé

Print Friendly

Bibliothuèque du Centre CulturelKyabé est un chef-lieu du département du Lac Iro, situé au Sud -Est du Tchad. Il a une superficie de 17.000km2. Il est limité au Nord, par le Guéra, au Sud, par la R C A, à l’Ouest par la sous-préfecture rurale de Sarh et, à l’Est, par la préfecture du Salamat. Il est arrosé par plusieurs cours d’eaux : le Barh Salamat, le Barh Keita, le Barh Aouck, le Barh Azoum  et le Lac Iro. La population administrative du département est d’environ 195.000 habitants selon les statistiques de 2006, avec un taux d’accroissement annuel de 2,5 %. La densité de la population passe de 8 à 9,22 habitants/km2. Le département est composé 323 villages dont la taille moyenne des populations est de 440 habitants par village.

Kyabé est une ville enclavée avec une population moyenne de 17.000 habitants, et la Compagnie prend en charge une grande paroisse dont le territoire est plus vaste que la Gambie. Les premiers jésuites y sont arrivés en 1956. Leurs efforts ainsi que ceux des compagnons actuels sont énormes. Dés le début l’évangélisation a été portée jusque  dans les endroits les plus reculés. Partout  il y a aujourd’hui des communautés vivantes, où se vit une foi immense et impressionnante : un vrai témoignage de courage et de fidélité, face à l’avancée en force de l’islam.

Notre Communauté SJ est composée actuellement de deux prêtres, Boniface et Manolo, et deux scolastiques Emile et Jules.

Les principaux enjeux de notre travail :

LE CENTRE CULTUREL DE KYABÉ, qui est une vraie référence dans tout le département du Lac Iro pour élever le niveau scolaire des élèves : le Centre met à leur disposition une bibliothèque assez bien fournie en ouvrages du primaire et du secondaire, des cours de soutien, des conférences et des activités sportives.

La bibliothèque du centre culturel

Un projet très cher pour nous tous, dans l’activité du Centre Culturel, c’est la salle Eli : une salle de 80 places pour l’alphabétisation des enfants. Les matins ladite salle est utilisée par les écoles primaires voisines, et les après midi par les enfants non scolarisés de Kyabé.

L’ACTIVITÉ PASTORALE DANS LA VASTE ZONE RURALE, divisée en 15 secteurs ruraux. Il faut dire que c’est un des enjeux de notre communauté, dont on voit une difficile continuité s’il n’y a pas une augmentation du nombre de prêtres. Notre paroisse de St Pierre Claver fait partie du Diocèse de Sarh, mais ses dimensions sont telles qu’on pourrait parler du diocèse de Kyabé. Le P. Boniface Tonye a commencé avec courage le travail pastoral dans deux secteurs ruraux au nord-est de Kyabé, les secteurs Mbanga et Naa. Jusqu’à présent les communautés desdites secteurs ont réagi avec joie à cette nouvelle présence d’un prêtre qui peut les assister de manière plus fréquente que dans les dernières années. La visite assidue qui permet un contact direct des communautés rurales avec le prêtre  a commencé déjà à donner de bons fruits. Pourrit-on faire de même dans d’autres secteurs éloignés de Kyabé, où il y a des communautés fondées depuis longtemps ?

Une marche des jeunes contre l’excision.

LE CENTRE DE FORMATION DES CATÉCHISTES DE TATEMOË :

Les conditions d’éloignement géographique de nos communautés rurales, ont motivé dans le passé la création d’un centre de formation de catéchistes, qui est devenu la pierre angulaire de la pastorale de notre paroisse. Les foyers catéchistes qui sont passés par un stage de deux ans à Tatemoë, sont ceux qui rendent possible la vraie animation de l’activité de l’Eglise là où le prêtre est rarement présent, spécialement pendant la saison des pluies. Les visites que nous faisons aux secteurs nous rassurent  du rôle que jouent nos catéchistes dans la tâche d’animer et de coordonner les activités pastorales dans chaque secteur.

La communauté Jésuite de Kyabé