UCAC-ICAM

Print Friendly, PDF & Email

pic1L’Institut Ucac-Icam (ex IST-AC : Institut Supérieur de Technologie d’Afrique Centrale) est issu du partenariat entre l’UCAC (Université Catholique d’Afrique Centrale) et l’ICAM (Institut Catholique des Arts et Métiers) de France. Il a pour mission principale de former des techniciens et des ingénieurs professionnellement compétents et humainement responsables.

L’institut pratique la formation en alternance où s’associent l’acquisition des connaissances théoriques, leur mise en pratique dans les différentes entreprises (autres milieu professionnels) et les aspects relationnels de la vie en entreprise. Les valeurs promues au sein de cet institut sont les valeurs de l’Icam : confiance, liberté, responsabilité, solidarité.

L’institut Ucac-Icam a deux sites actuellement en Afrique pour les deux cycles de la formation des techniciens et ingénieurs. Il s’agit du site de pointe noire au Congo et le site de Douala au Cameroun.

Le site de Pointe Noire au Congo, fondé en 2002, abrite le premier cycle de la formation en deux ans (A1 et A2). C’est la porte d’entrée pour ceux qui sont admis au concours avec le niveau bac. Le programme de la formation à ce niveau est basé sur la maintenance industrielle.

Le site de Douala, fondé en 2004, est le second cycle de formations des ingénieurs avec trois ans de formation (A3, A4 et A5). Mais depuis l’année académique 2013-2014, les techniciens en développement durable ont commencé leur formation directement à Douala avec les niveaux L1, L2. D’ici l’année académique 2015-2016, le site de Douala abritera la formation des informaticiens en partenariat avec CESI EXIA. La plupart des étudiants sur le site de Douala vient de Pointe noire après avoir été déclarés aptes par le jury pour la suite de la formation d’ingénieurs. En outre, nous avons aussi les étudiants admis directs à la suite d’un concours passé avec leur diplôme de Bac+2 en science industrielle ainsi que les techniciens expérimentés qui sont envoyés par leur entreprise pour la formation continue (FC).

pic2Les étudiants qui suivent la formation au sein de l’Institut viennent des pays suivants: Cameroun, Centrafrique, Congo (Brazzaville), Gabon, République démocratique du Congo, Tchad. Mais en 2014 nous avons mentionné la présence d’un burkinabé et d’un malgache parmi les diplômés de l’institut. Ceci exprime aussi l’extension du champ d’action en fonction de la bonne réputation de l’institut dans la formation des jeunes pour le développement de l’Afrique.

La présence jésuite au sein de cet institut a été depuis la fondation en vue de la direction des études et de la formation humaine des étudiants. Notons que c’est la Formation Humaine qui fait la spécificité de la formation des techniciens et ingénieurs Ucac-Icam par rapport aux autres ingénieurs. Car à travers ladite formation fondée sur la pédagogie ignaciennes, nos étudiants sont des porteurs des valeurs chrétiennes dans leurs différents milieux professionnels pour la transformation de leurs sociétés respectives. Depuis l’année académique 2013-2014, la pédagogie de la décision (PDD) a été instaurée par TOUANGAÏ Frédéric sur le site de Douala en vue d’aider les étudiants à décider de manière libre et responsable. Disons que la pédagogie de la décision est un processus qui a pour objectif de permettre aux étudiants de devenir « acteurs de leur vie et auteurs de leurs projets ». C’est un lieu favorable pour la collaboration avec les laïcs en milieu professionnel et de témoignage de notre vie religieuse.

 

TOUANGAÏ Frédéric, sj.