Le foyer de l’espérance

Print Friendly, PDF & Email

pic6Le « Foyer de l’Espérance » est une association diocésaine à but non lucratif, reconnue d’intérêt public par l’Etat Camerounais, consacrée à la protection de l’enfance en difficulté.

Notre but depuis 36 ans est l’accueil, la protection et la réinsertion familiale et sociale des enfants et jeunes de la rue et de la prison dans la ville de Yaoundé, capitale du Cameroun. En tant qu’œuvre chrétienne, nous nous inspirons de l’amour et la prédilection de Jésus pour les enfants, les plus petits et les exclus de notre société, sans distinction de race, religion ou nationalité.

Le Fr. Antonio Mason sj fut administrateur de Foyer de 1992 à 2002. Le P. Alfonso Ruiz sj a pris la relève et il est le Coordinateur jusqu’aujourd’hui.

Actuellement nous avons trois Foyers et organisons les activités du Centre Socio-éducatif du quartier des mineurs de la prison Centrale de Yaoundé.

Nous travaillons dans :

– Le Centre d’écoute de Mvan : Trois fois par semaine, l’équipe d’éducateurs du Centre va à la rencontre des enfants de la rue. Centre ouvert en journée, les enfants peuvent venir pour se laver, se reposer, faire la lessive, s’entretenir avec les éducateurs, jouer, participer à des causeries éducatives, soigner leurs plaies…

La Maison Frère Yves Lescanne à Mvolyé : Les enfants sont accueillis le temps nécessaire pour leur réinsertion familiale. Cette période peut durer quelques jours et parfois plusieurs années. Ils sont entièrement pris en charge : ils sont scolarisés, soignés, font du sport, participent aux tâches domestiques, reçoivent appui et sont suivis personnellement par les éducateurs. Ils font aussi des activités telles que la jonglerie, la peinture, la musique, la broderie…

– Le Foyer de l’Arche de Noé : Accueille certains mineurs sortant de la prison qui nous ont été confiés par le juge en vue de faciliter leur retour en famille, ainsi que les jeunes de la rue et de la prison qui, ne pouvant plus retourner en famille, veulent avoir la possibilité d’apprendre un métier pour gagner honnêtement leur vie

– Le Centre Socio-éducatif du quartier des mineurs de la prison Centrale de Yaoundé :

Avec l’approbation des autorités pénitentiaires, nous accompagnons les mineurs qui sont en prison dans le but de préparer leur sortie et leur réinsertion sociale. Pour cela nous essayons d’organiser l’école qui va de l’alphabétisation jusqu’au Bac. Nous leur procurons appui juridique, alimentaire, parfois sanitaire, animation culturelle et sportive…

– Le suivi et l’accompagnement de certains enfants et jeunes réinsérés dans leurs familles :

Si nécessaire, nous visitons les familles, communiquons  par téléphone, et apportons soutien économique et moral afin de faciliter la scolarisation de leurs enfants

Le Foyer de l’Espérance c’est aussi:

P. Alfonso Ruiz Marrodán, sj