La vocation de frère

Print Friendly

Le frère jésuite est un homme qui a entendu l’appel du Père à devenir “compagnon de Jésus”. Par ses vœux il consacre sa vie à aider à la mission commune du corps apostolique de la Compagnie de Jésus: “le service de la foi dont la promotion de la justice constitue une exigence absolue”(32e CG, d. 4, n. 2.).

En effet, depuis sa conversion, St Ignace s’est senti appelé, ainsi que ses premiers compagnons, à « aider les âmes » et à se consacrer totalement au service de Notre Créateur et Seigneur et de son Eglise sous le « Pontife Romain, Vicaire du Christ sur la terre » (Formule de l’Institut, n. 1). Cet appel s’est traduit par la fondation de la Compagnie de Jésus, qui est un ordre religieux sacerdotal et qui a pour mission de servir le Seigneur et son Eglise. Cette mission est universelle et implique aussi bien une mobilité apostolique qu’une pluralité de ministères pastoraux.

La réalisation de cette mission exige que les premiers compagnons soient aidés. De ce fait, St Ignace eut l’intuition d’accueillir dans le corps apostolique de la Compagnie des prêtres et des frères partageant une vocation commune et travaillant, chacun selon ses dons et talents, au succès de la mission. Dans le jargon de la Compagnie, les compagnons qui aident à cette mission sont désignés par le mot « coadjuteur » et ils sont de deux catégories : coadjuteur temporel (Frère) et coadjuteur spirituel (prêtre qui n’est pas profès).