Billets de la quarantaine n° 31- 40

Print Friendly, PDF & Email

Chers ami(e)s, nous vous proposons en ce temps de crise, de petits messages de réconfort, d’espoir et d’exercices spirituels pour votre journée. Ces messages seront publiés en quatre parties, chaque partie correspondant à une semaine de prière. Le schéma respecte la même procédure que Saint Ignace nous enseigne à travers les 4 semaines des Exercices Spirituels. Car, ce n’est pas, en effet, d’en savoir beaucoup qui satisfait et rassasie l’âme, mais de sentir et goûter les choses intérieurement.” (2ème annotation des Exercices Spirituels.

Billet de la quarantaine n° 31: Partage l’espoir et non la peur

As-tu eu déjà l’expérience de ces messages où l’on dit: si tu ne partages pas ce message, quelqu’un de ta maison va mourir, ou Dieu va te punir? d’autres messages disent: “si tu ne pries pas les 10 je vous salue marie, Dieu n’écouteras pas tes prières, ou “si tu partages, ta maison sera bénie, le coronavirus ne te toucheras jamais”. Eh bien, tous ces messages sous-entendent que la grâce de Dieu (grâce veut dire don gratuit, sans mérite) est conditionnelle. Dieu n’a pas besoin que tu fasses quelque chose, Il veut que tu sois quelque chose. La peur est une prison à grande sécurité, partager la peur, c’est amener mes proches, mes amis à vivre dans la même prison que moi, la prison de l’anxiété. La mort, la souffrance n’ont jamais le dernier mot, le dernier mot revient à la vie, à l’espérance, à Dieu lui-même.

“La résurrection du Christ n’est pas la magie qui fait évanouir tous nos problèmes, c’est plutôt la victoire sur le mal, mais une victoire qui traverse la souffrance et la mort, et transforme le mal en bien” Pape Francois

Exercice n° 31: Médite ces paroles de Romains 8: 38: “j’ai l’assurance que ni la mort, ni la vie, ni le péché, ni le coronavirus, ni la peur, ni les prophètes du désespoir et de malheur ne peuvent me séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus Christ”. Fort de cela, je partage la joie et l’espérance autour de moi.

Billet de la quarantaine n° 32: le bien s’apprend

Pourquoi est-il facile de faire le mal que le bien? Pourquoi le mal est-il plus contagieux que le coronavirus et se répand dans les coeurs à la vitesse de la lumière? Que l’on soit victime ou bourreau, nous transmettons le mal autour de nous et nous créons des raisons pour justifier ce mal. Le bien prend son temps, lent à agir, des fois il faut faire un effort surhumain pour aider l’autre dans le besoin, il faut même souffrir pour faire le bien car faire le bien n’est jamais naturel.

la justice, la vérité, le bonheur, le bien, la générosité ne sont jamais des actes naturels. il faut se battre contre soi-même pour vivre l’amour, il faudrait quitter sa “propre paix” pour apporter la paix à l’autre et dans le monde.

Exercice n°32: Considérez cette journée et chaque jour de ma vie comme un combat, un combat contre soi-même, contre sa propre quiétude personnelle. Considérer les paroles du Christ en Matthieu 16: 25: “Qui perd sa vie à cause de moi la gardera. Que sert à l’homme de gagner le monde entier, s’il vient à perdre son âme?”.

Billet de la quarantaine n° 33: Douter est-il un chemin nécessaire dans la foi?

Il est normal que nous doutons de Dieu dans les moments de crise et de confusion. Certaines personnes ne croient pas que Dieu est toujours à leurs côtés même quand ils/elles sont dans le péché. Des fois, nous doutons de la miséricorde de Dieu dans notre vie, nous doutons que ce Dieu peut encore nous aimer après tout ce que nous avons fait. Les grands hommes et femmes spirituels, les chercheurs et chercheuses de Dieu comme Saint Ignace, Mère Teresa, Ste Theresa d’Avila sont tous et toutes passées par là. On appelle cette étape la nuit de la foi. Le doute fait bien partie de notre foi. Nous n’arrivons pas à voir clair dans notre vie. Ce doute peut être dû à nous-mêmes ou aux diverses tentations de l’esprit mauvais.

On ne se noie pas parce qu’on est tombé dans la rivière, on se noie quand on se laisse submerger par l’eau

Exercice n° 33: Quels sont les différents doutes qui surgissent souvent dans ta conscience? Si ces moments de doute adviennent pendant les moments de crise, de trahison et de difficultés, il ne faut aucunément changer les résolutions spirituelles prises pendant les moments de joie. Essayer de se rappeler les bienfaits de Dieu dans ma vie avant l’arrivée du doute. Vivre les moments de doute avec calme tout en sachant que cela est temporel; parlez-en à un accompagnateur spirituel et comptez sur la grâce divine.

Billet de la quarantaine n° 36: Une vie sans examen ne vaut pas la peine d’être vécue

Sais-tu que nous marchons souvent sans nous rendre compte que nous avançons ? nous respirons souvent sans prendre conscience que le souffle de vie entre et ressort de notre corps. En fait, il existe tant de choses autour de nous dont nous prenons conscience seulement quand elles disparaissent ou n’existent plus dans notre vie. La sagesse commence quand nous prenons conscience que chaque seconde, chaque minute ou heure est pleinement une opportunité pour réfléchir sur ce qu’on fait et le faire mieux. Il ne faut pas attendre la fin de l’année pour évaluer ta vie et t’amender.

“Etre conscient de soi ce n’est pas faire d’erreurs, mais la capacité d’apprendre et de corriger ces erreurs”. Daniel Chidiac

Exercice 36 : Tout dans notre vie peut être évalué : ma peur de mourir, mes rencontres, mes sentiments au long d’une journée, les surprises de Dieu dans une journée, ma plus grande peur, mes plus importants moments, la découverte de mes points faibles, mes paroles. Prendre le temps aujourd’hui d’évaluer comment je participe à l’œuvre de la création soit en l’embellissant ou en l’abimant. N’oublions pas que nous travaillons en vue de collaborer avec Dieu dans le maintien et la sanctification de la création.

Billet de la quarantaine n° 37: les pièges de l’ennemi de la nature humaine

Sais-tu que dans notre monde, un combat spirituel se déroule en nous et au dehors de nous? le combat entre le bien et le mal: d’un côté Dieu qui cherche à réunir ses enfants autour de Lui, et de l’autre, le démon ou l’esprit du mal qui utilise différentes tentations pour attirer les enfants de Dieu. Personne n’a jamais vu le diable, cependant il n’est pas noir, vilain, il n’est pas repoussant. L’esprit du mal est plutôt subtile, il est séduisant, attirant c’est pourquoi le péché est doux (Cf Gen 3: 6). L’ennemi de la nature humaine (le diable) propose des plaisirs apparents, des jouissances courtes afin de retenir les gens dans leur péché, dira Saint Ignace de Loyola. Le diable se conduit aussi comme un séducteur et demande aux gens de garder le secret sur leurs péchés, de ne pas le confesser ou d’en parler au grand jour à d’autres afin que ce péché puisse être répétée (Exercices Spirituels n° 326)

Le démon agit dans le monde mais beaucoup plus de façon subtile et nous devons apprendre à connaître ses armes afin de pouvoir le vaincre

Exercice n° 37: Découvrir et prendre conscience que mon coeur est un terrain de bataille entre les forces du bien et celles du mal. Prendre juste un seul péché dans ma vie et voir quels sont les méchanismes, les raisons ou justifications que le diable utilise pour m’attirer dans ce piège. Construire aussi les méchanismes ou des raisons pour bloquer son attaque.

Billet de la quarantaine n° 38: la tentation n’est pas du tout un péché

Sais-tu que toute tentation est pour nous une opportunité de faire un choix: le choix du bien ou du mal. La tentation est en fait une occasion de grandir en sainteté, une occasion de faire le bien. Dieu veut que toutes les difficultés que nous traversons soient des opportunités de devenir fort, vaillant, fidèle, honnête, croyant, intègre. Rick Warren affirme en ce sens: “Vous ne pouvez pas prétendre être fidèle si vous n’avez jamais eu la tentation d’être infidèle. L’intégrité se construit en vainquant la tentation d’être malhonnête ; l’humilité grandit quand on refuse d’être orgueilleux ; et l’endurance se développe chaque fois que l’on rejette la tentation d’abandonner”

Une mer calme n’a jamais fait un bon marin, Proverbe anglais

Exercice n°38: Toute tentation commence par une idée, une pensée et la meilleure manière de neutraliser, c’est de focaliser son attention sur une autre pensée bonne. N’affronte pas les idées ou tentations de manière directe, canalise juste tes énergies négatives en actions ou idées positives afin de surmonter tes tentations.

Billet de la quarantaine n°  39 : Vivre en se focalisant sur l’essentiel

As-tu déjà eu l’expérience de gaspiller une journée à ne rien faire ou de passer une journée à faire mille et une chose qui à la fin crée un vide en toi ? Il nous arrive des fois que 24 heures ne sont pas suffisantes pour atteindre nos objectifs. Eh bien, la raison est que nous utilisons nos énergies à faire plutôt qu’à vivre. Nous sommes préoccupés par des choses importantes comme gagner sa vie, travailler, payer les factures, l’écolage des enfants, gagner plus d’argent. L’important a pris le pas sur l’essentiel. Nous oublions que sur notre lit de mort, Dieu ne nous demanderas pas combien de diplômes ou d’argent il y a dans notre compte en banque, Il nous demandera comment nous avons traité ceux et celles autour de nous, ceux et celles dans le besoin. Aimer Dieu et les autres est notre plus grande priorité, le plus grand objectif sans lequel notre vie ne vaut rien.

« Le plus important, ce n’est pas ce que tu fais ou ce que tu donnes, mais l’amour avec lequel tu le fais »Mère Teresa de Calcutta.

Exercice n° 39 : Passe cette journée en te focalisant sur l’essentiel et la priorité de ta vie : l’amour. Quand on aime, on donne ce qu’on a le plus précieux : le temps. Il ne s’agit pas de donner des cadeaux, de l’argent, de dire des mots doux à ta femme, ton mari ou tes enfants ou tes parents. Donne-leur ce que tu as de plus précieux, ton temps, ta présence, ton attention, tes oreilles et tes yeux. Montre-leur qu’ils/elles comptent le plus que tous tes soucis, focalise-toi sur l’amour et tu ne mourras pas déçue plein de regrets.

Billet de la quarantaine n° 40 : Tu es créé pour une mission particulière

Tu es une histoire sacrée, ta vie n’est point un hasard mais tu es créé pour un but précis. Si au cours de ces 40 jours, tu as pu comprendre cela, l’heure n’est plus à t’apitoyer sur ton sort, ni à lister tous les soucis de ta vie mais à vivre pleinement ta mission. S’il est bien vrai qu’autour de toi, rien ne marche, la mission repose entièrement sur toi et cela doit marcher. Dieu veut que tu sois son collaborateur dans ce monde sur un projet bien précis. Le/la chrétien(e) ne vit pas pour lui, il/elle vit pour que Dieu soit plus présent physiquement dans le monde.

Ta mission donne sens à toute ta vie. Ta mission est la raison même de ton existence.

Exercice n°40: Imagine le Christ, ton patron t’appeler dans son bureau pour réaliser la plus importante mission. Qu’est ce qu’il te dira? Ecris cela en une seule phrase. Ce projet de vie concerne ta vie, il clarifie tous tes choix, il clarifie l’empreinte que Dieu veut mettre dans ce monde. Quand tu n’existeras plus dans ce monde, qu’est ce que tu veux que l’on retienne de toi en un seul mot?

Jean Amegble, SJ

Laisser un commentaire