Hekima: formation à l’accompagnement spirituel

Print Friendly, PDF & Email

Inscrite dans la tradition de Hekima University College, le cours d’élective intitulé Retreat Direction se déroule tous les samedis de la semaine. Il s’étant du début de chaque année académique jusqu’à la seconde moitié du second semestre. Cette année, un nombre de vingt-et-un participants a été enregistré dont douze scolastiques jésuites et neuf (dont quatre Sœurs) de d’autres congrégations religieuses. Ces vingt-et-un participants ont beaucoup appris à l’école de la sagesse spirituelle du 31 Août 2019 au 14 Mars 2020.

Les points saillants de ce cours portaient sur l’art de l’écoute ainsi que la distinction entre accompagnement spirituelle et counseling. L’écoute a été soulignée comme la clé de voûte de l’accompagnement spirituel. Dans la perspective d’aider à éviter toute confusion entre le counseling et l’accompagnement spirituel, il a été clarifié que le premier est un accompagnement visant à résoudre les problèmes d’ordre psychologique tels que les traumatismes, la déception, la dépression, etc. Tandis que la seconde vise à aider l’accompagné à améliorer et à faire accroitre sa relation avec Dieu et à savoir faire le discernement des esprits pour une vie spirituelle saine.

Par ailleurs, il a été noté dans ce cours que l’accompagnement spirituelle n’est pas le lieu de la résolution des problèmes de l’accompagné(e). Par conséquent, l’accompagnateur(trice) devrait faire preuve de prudence dans l’écoute des problèmes que son accompagné(e) pourrait exposer au cours de l’accompagnement. Il/elle devra les considérer juste comme moyens par lesquels il/elle pourrait mieux comprendre les origines des troubles spirituels que traverse son accompagné(e). Ainsi, ils découvriront ensemble avec ce dernier le lien entre ses problèmes et sa désolation spirituelle.  Dans la même perspective de prudence, il a été souligné que l’accompagnateur(trice) devra éviter tout jugement de valeur, tout apriori et toute conclusion hâtive sur le problème de son accompagné(e). En outre, il/elle devra être lui-même une personne de prière, une personne dont la vie spirituelle est régulière et harmonieuse. Il/elle devra bien préparer chaque séance d’accompagnement et ou de direction de retraite. 

Ledit cours s’est couronné par une cérémonie de remise d’Attestation aux différents participants. Cette cérémonie a eu lieu le samedi, 21 mars 2020 de la matinée (par une célébration eucharistique) à l’après-midi (par les remises d’attestation et un agape).  

Remise de l’attestation de la formation par le Père doyen Dominic Tomuseni

Constat Personnel : Il y a une illusion/tentation pour le jésuite de se croire apte à diriger une retraite ignatienne ou à assumer la charge d’accompagnateur spirituel naturellement. Ce cours de Retreat Direction se révèle utile pour la dissipation d’une telle illusion ou tentation. Il montre que diriger une retraite ou assumer la fonction de directeur spirituelle est un art qui s’acquiert au moyen de l’apprentissage mais surtout par l’expérience de l’exercice de cette fonction même. Il exige également de l’accompagnateur sa propre familiarité aux Exercices Spirituels, à la spiritualité ignatienne et à bien d’autres spiritualités catholiques et surtout une profonde vie de prière personnelle. En effet, nul ne peut donner ce qu’il n’a pas ; mieux, nul ne peut faire bénéficier les autres d’une expérience dont il n’a pas.

En conclusion, il est à retenir que l’écoute est la clé de voûte aussi bien de la direction d’une retraite que de l’accompagnement spirituel. L’assistance spirituelle à laquelle elle aide n’est ni un accompagnement psychologique ni le lieu de la résolution des problèmes de l’accompagné. Tout problème que ce dernier exposera dans ce cadre ne doit servir que de porte pour la saisie de la cause de son problème spirituel. Par-là, l’accompagnateur spirituel découvrira avec l’accompagné(e) en quoi ou comment ledit problème affecte relation avec Dieu.

LOUA Pascal, SJ.

Laisser un commentaire