BANGUI: Le CIEE/CCU sensibilise des milliers de jeunes sur le SIDA

Print Friendly, PDF & Email

Le président de la république centrafricain, Faustin-Archange Touadéra a lancé le 07 juin dernier un plan d’accélération de la prévention et lutte contre le VIH 2019-2020. Une campagne faisant suite à celle lancée par le Centre d’Information, d’Education et d’Ecoute du Centre Catholique Universitaire (CIEE/CCU) de Bangui en Centrafrique  qui a organisé des campagnes de sensibilisation et de dépistage des étudiants  avec pour intention de leur offrir la possibilité gratuite de connaissance de leur statut sérologique. 

Tout a commencé par la  formation des pairs éducateurs le mardi 14 mai 2019 dont le but a été  de leur fournir des outils nécessaires et préparatoires pour les campagnes de sensibilisation. La journée du jeudi  16 mai 2019, a permis de procéder à la formation des pairs éducateurs expérimentés pour servir de conseillers durant la campagne de dépistage.

Ces deux formations préparatoires ont permis le démarrage effectif des campagnes de sensibilisation pour le samedi 18 Mai 2019 à l’Université de Bangui et dans les divers Instituts universitaires de la ville de Bangui. Ces campagnes de sensibilisation menées à l’aide des dépliants et des banderoles, ont été effectuées avec une communication interpersonnelle ou de masse. C’est ainsi que des milliers d’étudiants ont été sensibilisés dans les diverses écoles ce qui a expliqué leur affluence lors de la campagne de dépistage qui a débuté le lundi 20 mai 2019.

Sant’Egidio, Amis d’Afrique, MAGIS, JESUITENMISSION, ONUSIDA RCA, partenaires dans la mission

De ces résultats, il convient de préciser que les jeunes qui ont été testés séropositifs ont été orientés vers la Communauté Sant Egidio et les Amis d’Afrique. Les séropositifs sont donc orientés et mis sous traitement. Les jeunes testés indéterminés ont été conseillés de refaire le test un mois après tandis que pour les séronégatifs il leur a été recommandé de faire le test chaque trois mois tout en continuant la protection.  De cette campagne de sensibilisation et de dépistage nous avons retenu qu’il faudrait : de la patience, du dévouement et de la persévérance dans les activités avec les Jeunes – aussi être souple et compréhensif avec les partenaires pour accepter d’ajuster le calendrier des activités aux imprévus et aux retards – faire attention à la stigmatisation et aux paroles blessantes pendant le dépistage – aussi organiser les campagnes de sensibilisation et de dépistage en tenant compte du climat socio-politique de l’heure mais aussi de la disponibilité des fonds et des kits – toujours veiller au professionnalisme de l’équipe de dépistage et de sensibilisation surtout pour travailler avec les jeunes.

Il convient aussi de noter que cette belle campagne n’aurait pas eu lieu sans l’appui de nos partenaires en l’occurrence MAGIS, JESUITENMISSION, ONUSIDA RCA et toutes les institutions universitaires de Bangui. 

Jean-Pierre GANDAF WALLE, SJ

Laisser un commentaire