Togo: Protocole sur la protection des mineurs dans les Centres Sociaux Loyola

Print Friendly, PDF & Email

La salle Polyvalente des Centres Sociaux Loyola: Centre Culturel Loyola et Centre Esperance Loyola (CEL & CCL) basés à Lomé au Togo, a abrité le 22 mars dernier une formation sur la « Prévention des abus contre les mineurs et personnes vulnérables ».

Cette formation a notamment réuni les collaborateurs locaux et personnels des Centres Sociaux Loyola. Elle avait pour objectif principal d’introduire la « Politique de Prévention des abus contre les mineurs et personnes vulnérables des Centres Sociaux Loyola ». Il est important de noter que le CCL et le CEL sont des environnements qui accueillent beaucoup d’enfants. Ayant pris au sérieux l’abus des enfants et mineurs, un protocole pour leur protection existant a été vite réactualisé. Pour sa divulgation, une formation a été animée par les Pères Désiré YAMUREMYE, SJ et Aimé Césaire Patrick ZORO, SJ avec une traduction en langue locale aux participants assurée par Madame Ornela Emefa PAKOU. Les participants étaient les membres du bureau de la Chambre Préfectorale de Métiers (CPM) d’Agoé, les patrons et patronnes de la Chambre Régionale de Métiers (CRM), l’Association Afrique Vie Togo (AVT), le personnel des Centres Sociaux Loyola (CCL & CEL).

Père Désiré YAMUREMYE, SJ durant la session de formation

Après avoir rappelé le contexte de l’Eglise, les enjeux juridiques, pastoraux et socioculturels sur la mise en œuvre de ce nouveau protocole de lutte et de protection contre les abus des enfants et mineurs élaboré et mis en place au sein des Centres Sociaux, le Père YAMUREMYE, SJ a insisté sur le fait que la Compagnie de Jésus au Togo (COJETO) s’est engagée à créer et maintenir un environnement qui promeut ces valeurs essentielles, et empêcher tout abus et exploitation sexuelle. Et que dorénavant, un « Code de conduite en vue de la protection des mineurs et personnes vulnérables » annexé au « Code de l’enfant Togolais » sera divulgué aux collaborateurs, bénévoles et personnels et mis en vigueur.

C’est une mise en garde que la Compagnie au Togo condamne sévèrement tout type d’abus ou d’exploitation sexuelle, en particulier de ses bénéficiaires. La formation ayant réuni au total 35 participants a débuté à 9h et a pris fin 13h par une photo de famille.

Ornela Emefa PAKOU

Laisser un commentaire