Centrafrique: 2019 une année plein d’espoir pour le CIEE/CCU

Print Friendly, PDF & Email

La célébration commune des fêtes de Noël et de Nouvel An 2019, la remise des certificats aux lauréats des diverses formations en informatique, logistique et anglais et la commémoration par le CIEE/CCU de la journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA, sont les trois évènements majeurs qui ont marqué la fin d’année à Bangui en Centrafrique.

« Que le Verbe fait chair nous donne la vraie vie à nous, nos familles et particulièrement à toutes les personnes vivant avec le VIH ». Tel est le vœu formulé pour la nouvelle année par le jésuite Jean-Pierre Gandaf Walle, responsable du Centre d’Information d’Education et d’Ecoute du Centre Catholique Universitaire (CIEE/CCU) de Bangui le 30 décembre dernier, au cours de la remise des certificats aux lauréats des diverses formations en informatique, logistique et en anglais. Avec un taux de réussite de plus de 80 pour cent dans toutes ces branches, le responsable du CIEE/CCU n’a pas manqué de féliciter les élèves mais aussi remercier les enseignants « pour leur disponibilité et leur dévouement indéfectibles au service des jeunes et des étudiants du CCU ». « Kotta singuila a ita » a-t-il affirmé.

En évoquant la journée mondiale du SIDA qui se célèbre généralement le 1er décembre et pour les raisons liés au calendrier a été célébrée en cette journée du 30 décembre au CCU, Jean-Pierre Gandaf, SJ, a également saisi cette opportunité pour rappeler que « dans la mouvance des festivités de fin d’année » la vraie vie dont nous apporte le Verbe fait chair est « une vie dont les pairs éducateurs du Centre Catholique Universitaire disent qu’elle est sans IST/MST/VIH-SIDA ». En effet, a-t-il insisté,  « fêter Noël et célébrer le nouvel An, c’est aussi sensibiliser les jeunes sur la nécessité d’une sexualité responsable ; C’est aussi nous inviter à prendre soin des malades et particulièrement ceux vivant avec le VIH ; C’est également éviter la stigmatisation, la discrimination, le rejet à l’égard des malades. Noël et Nouvel an sans SIDA c’est promouvoir les valeurs sures telles que l’abstinence et la fidélité et encourager les uns et les autres à choisir le chemin du dépistage pour mieux combattre le VIH/SIDA ».

Tout en souhaitant ses meilleurs vœux à l’assemblée, le responsable du CIEE/CCU n’a pas manqué d’inviter les jeunes à une campagne de dépistage volontaire durant le mois de janvier.

Honoré Onana Olah, SJ

Laisser un commentaire