Réunion annuelle des Membres des Bureaux de Développement des Jésuites d’Afrique et de Madagascar – 2018

Print Friendly, PDF & Email

Les représentants des Bureaux de Développement des Jésuites d’Afrique et de Madagascar ont débuté ce matin, Mardi 22 Mai 2018, leur réunion annuelle de 2018 au centre de retraite des Pères Passionistes à Karen, Nairobi, Kenya. Ont répondu présent à la réunion toutes les 7 provinces et 1 des 2 Régions de la Conférence d’Afrique et Madagascar, ainsi que les Pères Mulemi Patrick, SJ. Directeur du Service de la Communication de la Compagnie de Jésus ; Jorge Serano, SJ. Assistant Comptable pour le Bureau de Développement de la Compagnie de Jésus, Orobator, SJ. Président de la Conférence des Jésuites d’Afrique et Madagascar, et Jack Paquette, ancien directeur du bureau de Développement de la province du Wisconsin, USA. La réunion a pour but d’échanger à propos des projets du Bureau de Développement et des Services de la Communication dans nos différentes provinces.

  1. Jack Paquette, Avec une Sainte audace : Communication et développement en action

Au cours de la première matinée, Jack Paquette intitulant son intervention sur ‘‘With Holy Boldness : Communication and development in action’’ ; ‘‘Avec une Sainte Audace: Communication et développement en action’’ a analysé la relation entre les bureaux de communication et les bureaux de développement et comment les deux bureaux peuvent travailler ensemble pour faire avancer audacieusement la mission commune des provinces. Pour la plupart des Provinces, le Service de Communication est une partie du Bureau de Développement. Toutefois, pour que la relation entre le Bureau de Développement et le Service de la Communication soit transparente, les participants ont convenu qu’il est important que chaque province élabore un plan stratégique en collaboration avec tous les jésuites.

  1. Travail en groupe : Communication staff et Bureaux de développement staff

Sous la direction du Père Mulemi, SJ le groupe des représentants de la communication a discuté sur la manière d’avoir des comptes rendus de la part des œuvres, des projets et des services medias tels que les Websites, Facebook, twitter, Instagram. Ce groupe a noté que c’est très difficile d’avoir les comptes rendus, et a proposé que les Services de Communication des provinces apprennent à donner la parole a ceux qui sont timides et silencieux. En ce qui concerne les membres des Bureaux de Développement, sous la direction de Jack Paquette, il a été question de la relation entre les donateurs et les œuvres qu’ils soutiennent, cela via le Bureau de Développement ; il a été aussi question du contrôle et de la réalisation des projets de la part des Bureaux de Développement, il a été également question de la nécessité pour les Jésuites de s’impliquer dans les Bureaux de Développement, enfin de la nécessité pour tout Jésuite de devenir des avocats des projets des Bureaux de Développement, et ceci par le partage des carnets d’adresse personnels afin de soutenir les projets des Provinces.

  1. Visite du Père Provincial AOR, Père Joseph Afulo, SJ

L’autre important moment a été la visite dans la matinée du Père Provincial de la Province de l’Est d’Afrique, Père Joseph Afulo, SJ. qui dans son mot de bienvenu, a souligné l’importance du Bureau du Développement en disant que «c’est un apostolat très critique car les Agents de Développement sont toujours en contact avec les besoins des apostolats qu’ils envoient ensuite au niveau de la province pour action». Il a remercié le père Orobator, SJ  qui était présent, pour sa disponibilité et son soutien. Il a ainsi officiellement souhaité la bienvenue à tous les participants à Nairobi et leur a souhaité une réunion fructueuse. Il a achevé sa visite par la célébration de l’Eucharistie avec les participants.

  1. Père Mulemi, SJ : Vue de Rome

Au cours de l’après-midi, le Père Mulemi, SJ en ce qui concerne son intervention intitulée ‘‘The view from Rome’’ ; ‘‘Vue de Rome’’ a commencé par rappeler les propos du Père Arturo Sosa, Supérieur général de la Compagnie de Jésus, qui avait affirmé que «la communication est dans notre ADN». En faisant référence au Père Arturo, le Père Mulemi a indiqué que Saint Ignace aurait voulu que la Compagnie de Jésus utilise tous les moyens disponibles pour communiquer. Le Père Mulemi a expliqué l’importance d’identifier clairement  notre public, l’audience à laquelle nous nous adressons. Prenons l’exemple de la Curie Généralice, le public cible serait les médias ou les journalistes. Raison pour laquelle, chaque province devrait identifier son audience et travailler sur ses méthodes de communication pour atteindre son public.

Il a été aussi question du nom Jésuite en tant que symbole ou marque (en anglais brand). Le Père Mulemi a parlé du Jésuite en tant que symbole ou marque et a examiné les moyens par lesquels le symbole devrait garder son sens. Il a demandé aux participants ce qui leur venait à l’esprit lorsqu’ils entendent le nom Jésuite. Les participants ont eu des réponses variées à ce sujet, entre autres «religieux», «prêtres», «écoles», «travail intellectuel», «hommes pour les autres», «ministère des pauvres». Il a suggéré que les provinces conçoivent alors des Websites de manière à ce que le public puisse facilement comprendre le message voulu et promu par l’ensemble de la province. Le Père Mulemi a enfin souligné que parce que «nos messages sont des produits médiatiques et nos publics des consommateurs», il serait bien de faire attention à la manière dont nous communiquons afin que notre public ne se décourage de notre manière de communiquer. Il propose à ce que nous ayons une fréquence régulière qui suscite le désire auprès de notre audience de consulter nos publications.

GANSA Cathérin, SJ.

Représentant de l’AOC.

Laisser un commentaire