Madagascar: Fey Alegria allie écologie et éducation de qualité pour les pauvres (P. Emile Ranaivoarisoa SJ)

Print Friendly, PDF & Email

Le Pape François en nous disant d’aller vers les « périphéries », nous invite notamment « à aller aux  frontières ». Fey alegria un mouvement jésuite en faveur des plus pauvres œuvre notamment à Madagascar dans ce sens. Au micro d’Honoré Onana Olah le père Emile Ranaivoarisoa SJ, Responsable de Fey Alegria Madagascar a bien voulu nous parler de cette initiative en faveur des plus pauvres :

 

 

Fey Alegria est un mouvement d’éducation populaire et intégrale pour la transformation sociale. En d’autres termes ; on donne une éducation de qualité aux enfants et aux adultes en vue d’une transformation sociale là où ils se trouvent.

Que fait concrètement Fey Alegria à Madagascar ?

A Madagascar nous allons là où il y a le plus de besoins, c’est-à-dire loin de la ville et en zone rurale reculée ; Approcher les enfants ou les personnes qui ont vraiment besoin d’une éducation. Actuellement nous avons sélectionnés 42 petites écoles en zone rurale. Ce que nous trouvons comme priorité c’est leur formation pédagogique des enseignants puisque la majorité d’entre eux sont des volontaires qui viennent des villages mais ils n’ont pas eu l’opportunité d’avoir une formation pédagogique solide. Donc nous leur offrons une formation sur la base de la pédagogie. Jusqu’à présent nous avons formé environ 213 enseignants…sur 42 écoles publiques et privées ; et nous avons environ 4750 élèves… mais il y d’autres écoles qui ne sont pas encore intégrées dans le projet de Fey Alegria… puisque c’est en novembre 2013 que nous avons commencé et nous essayons toujours d’améliorer la qualité de l’éducation que nous donnons aux enfants et la qualité de formation pédagogique que nous donnons aux enseignants.

Pouvez-vous nous parler des projets de Fey Alegria Madagascar ?

Fey alegria Madagascar se trouve dans une région lointaine et pauvre appelée Ikalamavony (Ikalamavony -Solila-Mangidi). Nous aidons les parents à payer les frais de scolarité des enfants en créant des activités génératrices de revenus. Par exemple nous élevons des poissons, on fait des stocks de riz…nous avons aussi un projet d’écologie puisque l’environnement est souvent détruit dans cette région. Nous plantons aussi des arbres comme les orangers. En même temps c’est pour respecter l’environnement mais aussi, après deux ou trois années ces arbres donnent des fruits ainsi les enfants et les parents peuvent vendre ces fruits pour pouvoir payer les frais de scolarité et acheter des stylos, cahiers etc. pour les enfants.

Quel est le mot d’ordre de Fey Alegria Madagascar ?

Toujours donner une éducation de qualité aux enfants et motiver les parents et les communautés à participer activement aux activités des écoles.

Un mot en guise de conclusion

Je suis très content de l’engagement de Fey Alegria à Madagascar dans une région reculée et enclavée et j’espère que cela va donner des fruits d’ici quelques années. On ne fait que commencer mais j’ai beaucoup d’espoir.

Pour apporter votre soutien à Fey Alegria: www.feyalegria.org

Laisser un commentaire