Le Délégué du Provincial pour la Formation l’AOC en visite à Abidjan

Print Friendly, PDF & Email

« Une visite pour encourager ses jeunes compagnons en formation »

Quand on lit la quatrième partie des constitutions, il apparaît clairement que notre Père Ignace avait un grand souci de la qualité de la formation des jeunes jésuites. C’est dans ce même sillage que, tout en louant ce qui a été fait par le Père KONDJO BROSSALA Diddy ancien Délégué du Provincial pour la formation (Delform), le Provincial rappelait dans sa lettre 2017/05 du 31 juillet 2017 portant sur la nomination d’un nouveau Delform: « que l’espérance de la Province réside dans la jeunesse de ses membres ». C’est ainsi que le nouveau délégué du provincial pour la formation des jésuites (Delform) de la Province d’Afrique Occidentale, le Père FORO Emmanuel a effectué, du 3 au 10 novembre 2017, un séjour à Abidjan où il a visité les scolastiques en formation (ceux aux études à l’Institut de Théologie de la Compagnie de Jésus (l’ITCJ), au Centre de Recherche et d’Action pour la Paix (CERAP) que la Compagnie dirige à Abidjan, sans oublier les jésuites en régence. L’objectif était de les connaître et de les écouter, en touchant du doigt les défis auxquels ils font face.

Après un long voyage, c’est peu avant 20h00 que le Delform a franchi le portail de l’ITCJ. Quel lien me direz-vous ? Mais si je vous disais que c’était le premier vendredi du mois. Ah! Là ça change tout ! C’est un jour au soir duquel, à 20h30, toute la communauté se recueille devant le Saint-Sacrement. Le Delform, malgré le flot de secousses aériennes, n’a pas dérogé à cette pratique mensuelle du scolasticat. Au sortir de l’adoration la quasi-totalité des scolastiques avaient pu le saluer et lui souhaiter un cordial «AKWABA ». Au lendemain de sa venue, autrement le samedi, le Père Foro Emmanuel  s’élança joyeux dans les rencontres individuelles avec les scolastiques et quelques formateurs.

Au terme de ces rencontres, la soirée du 10 novembre 2017 a réuni tous les scolastiques en théologie autour du Delform. Deux points essentiels y ont donné la cadence: L’échange avec le Delform sur la formation et le dîner fraternel qui s’en est suivi.

Après la prière, prenant la parole, le Père FORO Emanuel s’est tout d’abord réjoui d’avoir rencontré tous les scolastiques à Abidjan. Ce qui lui a permis de retrouver quelques scolastiques déjà connus et de faire de nouvelles rencontres avec d’autres. Ensuite, avec ses mots simples et justes, il a mis en exergue  et monnayé les aspects touchant aux études théologiques dans la compagnie de Jésus. C’est ainsi, qu’il n’a pas manqué d’adresser une exhortation aux scolastiques à prendre au sérieux cette étape de la formation. Car, « ils sont appelés à devenir prêtres dans un monde où se posent de nombreux défis », a-t-il dit. En plus, il a invité les scolastiques à un regard positif, à un engagement actif à la vie communautaire et aux études. Quoique les incompréhensions, l’essoufflement, les doutes et les angoisses puissent avoir un impact sur notre option pour Jésus, contre vents et marées, nous ne devons pas nous laisser voler l’espérance. Ceci dit,  il faut «tenir bon».

Aussi, comme « province », sommes-nous un « corps » en mission. Comme tel, nous sommes appelés à avoir une identité et une cohésion. Ce qui implique une ouverture mutuelle et requiert une attention de la part des aînés qui permettra aux jeunes en formation de s’épanouir dans leur mission. Il nous a aussi exhortés à nous sentir concernés par la vie de la Province. Nos échanges avec lui se sont poursuivis avec des informations de la province et des questions auxquelles il s’est prêté. Puis, au nom du groupe Scol-PAO, prenant la parole, Amen Tobian Fils avec beaucoup d’émotion dans ses mots, a remercié le Delform pour ses riches conseils et la charité attentive qu’il a su manifester à notre égard.

Après cet entretien, le savoir-faire du scolastiques Jules Allangbé s’est manifesté : un apéritif, suivi d’un diner nous attendait au réfectoire de la communauté. Comme on peut l’imaginer, l’atmosphère était joyeuse et fraternelle. Alors que tous nous avions un verre de vin en main, à tour de rôle, chacun se servait un plat garni de poisson et de plantains. Clôturant la soirée, le Père Foro Emmanuel a prononcé une prière, suivie de la bénédiction. Ce qui nous a  beaucoup réconfortés.

Même les moments les plus merveilleux ont une fin, dit-on. Pour immortaliser cette visite qui touchait déjà à sa fin, le lendemain avant son départ, une photo de famille des quinze scolastiques en théologie  à l’ITCJ et du Père Foro Emanuel a été prise.

Tout en lui disant merci pour cette sollicitude fraternelle, nous lui souhaitons une fructueuse mission !

Marlon NTOUMOU, S.J., Abidjan.

Laisser un commentaire