Kenya: Le père Orobator, SJ préside la messe du Saint Esprit

Print Friendly, PDF & Email

« Tout est caresse de Dieu » c’est en reprenant ces mots du Pape François dans Laudato Si (n.84) que le père Agbonkhianmeghe Orobator, SJ s’est exprimé samedi dernier au cours de la messe du Saint Esprit marquant l’ouverture de l’année académique 2017-2018 à Hekima College, une institution jésuite basée à Nairobi au Kenya.

C’est en effet ce 19 août à Hekima College à Nairobi que s’est déroulée l’ouverture de l’année académique avec la Leçon inaugurale donnée par le père Bienvenue Matanzonga, SJ suivie de la messe du Saint Esprit. Une messe présidée par le père Agbonkhianmeghe Orobator, SJ, Président du JESAM (Conférence des Supérieurs Majeurs Jésuites d’Afrique et de Madagascar) qui avait auparavant également déclaré ouverte l’année académique à Hekima College.

Au cours de son homélie*, le père Orobator, SJ a notamment invité les étudiants, le personnel enseignant et administratif assistant à cette messe à « entrainer leur regard afin de découvrir de nouvelles choses ». Que l’on soit en théologie (campus I) ou à Peace Studies (campus II), là où plusieurs personnes voient des obstacles et des Pierres d’achoppement, nous, nous sommes appelés, a-t-il ajouté, à nous efforcer de voir des alternatives, des possibilités et des opportunités pour une nouvelle vie et de nouveaux départs. »

L’histoire de la pierre dans la Bible

Insistant sur les lectures du jour (Jos 24, 14-29 ; Ps 15 (16), 1-2a.5, 7-8, 11 ; Mt 19, 13-15), le prédicateur a fait ressortir l’aspect de la pierre dont Joshua parle lorsqu’il affirme que « voici une pierre qui servira de témoin contre nous, car elle a entendu toutes les paroles que le Seigneur nous a dites ; elle servira de témoin contre vous, pour vous empêcher de renier votre Dieu. » S’adressant à l’assemblée, « une pierre peut-elle être citée comme témoin ? », a demandé le père Orobator, SJ.

Plusieurs participants à la messe
Plusieurs participants à la messe

« L’histoire de la pierre dans la Bible, a-t-il poursuivi, est pleine de symbolisme ». Il est notamment revenu sur quelques exemples pris dans l’Ancien Testament et dans le Nouveau Testament: Jacob a célébré sa première rencontre avec Dieu avec une pierre ; les Tablettes des 10 commandements ; les 12 pierres commémorant la traversée du Jourdain par les Israélites ; Jésus fut tenté en étant demandé de transformer la pierre en pain ; Jésus est la Pierre angulaire ; etc.

Concluant son homélie en la messe du Saint Esprit marquant l’ouverture de l’année académique 2017-2018 à Hekima, le père Orobator, SJ a rappelé que « la présence de la pierre dans la Bible et au quotidien nous enseigne  qu’il est possible de voir les choses autrement. Si nous ouvrons nos yeux et notre esprit nous serons capables de voir au-delà de la routine ».

La messe s’est achevée avec des chants et des danses africaines suivis des agapes fraternelles.

Honoré Onana Olah, SJ

* Cliquez ici pour lire l’intégralité de l’homélie du père Orobator, SJ

Laisser un commentaire