Le P. Kombi, AA nous parle de son expérience à Hekima College

Print Friendly

Le père Floribert Kombi, AA, professeur d’Ecriture Sainte à Hekima University College (Kenya) vient de recevoir une nouvelle mission venant de sa Congrégation. Hekima University College qui vient elle aussi de célébrer une journée d’action de grâces a profité de cette occasion pour remercier le père Kombi, AA, qui a beaucoup œuvré dans cette institution jésuite. Avant son départ pour sa nouvelle mission, le père Floribert Kombi, de la congrégation des Augustins de l’Assomption a bien voulu se confier. On l’écoute au micro d’Honoré Onana Olah :

 

J’ai passé huit années (2008-2016) dans cette institution et ce qui m’a marqué c’est d’abord la croissance de l’institution : d’un scolasticat à Hekima University College et récemment en une faculté de théologie pour les jésuites de l’Afrique et de Madagascar. Ensuite l’internationalité et l’interculturalité qui se vit au niveau de l’institution ainsi que le sérieux des cours. Enfin cette soif d’apprendre des étudiants et cette soif de toujours donner davantage de la part des enseignants.

Beaucoup d’étudiants à Hekima et notamment des jésuites sont satisfaits de votre travail. Ils trouvent en vous un très bon enseignant et un très bon formateur. Quel est votre secret ?

Après mes études à l’institut biblique de Rome, j’ai d’abord été envoyé comme premier formateur africain dans notre maison de formation à Kinshasa (RD Congo) où j’ai pu combiner à la fois la formation et l’enseignement.

Mais (ici au Kenya) un assomptionniste qui participe à la formation des Jésuites !

Vous savez, l’Ecriture est universelle. C’est aussi une collaboration ! L’Eglise est Une. Et comme le dit l’Evangile : c’est la vigne du Seigneur. Tous nous sommes travailleurs dans cette vigne sous l’égide du même maître qui est Jésus-Christ. C’est l’une des raisons pour lesquelles Jésuites et Assomptionnistes sont des ouvriers dans cette grande vigne du Seigneur.

Et quelle est votre nouvelle mission ?

La mission n’a pas beaucoup changé, mais c’est le lieu qui change : de Nairobi (Kenya) à Bukavu en Rd Congo. Ce sera toujours l’enseignement dans des institutions universitaires, maisons de formation (noviciat, grand séminaire, etc.), mais aussi des engagements dans une paroisse et dans un centre d’écoute.

Le mot de la fin !

Nous sommes appelés à toujours collaborer : Assomptionniste, Jésuites, Comboniens, etc. C’est bon de vivre ensemble pour apprendre à se connaitre, parce que nous sommes appelés à servir le Christ dans une même Eglise qui est l’Eglise Catholique. Mais aussi appelés à servir dans le monde d’aujourd’hui. Etre enracinés dans l’Eglise catholique pour accomplir notre mission et aider le monde à découvrir davantage le Créateur et à découvrir davantage notre Sauveur Jésus-Christ.

Concernant les étudiants, il faut être rompu au travail. Ne pas être minimaliste ; qu’ils aiment vraiment le travail parce que la société pas seulement la Société de Jésus (Jésuites) mais la société en général aime les travailleurs.

Laisser un commentaire