Bangui: Rentrée éducative au CIEE/CCU

Print Friendly

L’histoire politique de la République centrafricaine, est jalonnée de soubresauts politiques, entraînant une instabilité institutionnelle et conjoncturelle défavorable à son développement. La République Centrafricaine couvre une superficie de 622 000km2, caractérisée par l’usage de la langue sango et ayant pour voisins, le Cameroun à l’ouest, la République du Congo et la République Démocratique du Congo  au sud, le Soudan à l’Est et le Tchad au nord. La RCA vit dans un environnement marqué par l’instabilité comme tous ces voisins sauf le Cameroun qui n’a pas connu de conflit armé. Sur le plan interne, la RCA a subi pendant une dizaine d’années des crises militaro-politiques à répétition qui ont affecté le tissu socio-économique et les forces de défense et de sécurité.

Aujourd’hui, le pays de «  ZO KWE ZO » affiche le visage d’un pays politiquement instable, économiquement faible, et dans lequel le niveau d’insécurité dans l’arrière-pays reste une source de  préoccupation. Les activités se déroulent selon le rythme imposé par les groupes armés. Quand il y a crise les activités sont paralysées mais quand il y a accalmie la vie reprend son cours. Depuis les derniers évènements du mois d’octobre 2016, aujourd’hui Bangui est plus calme que jamais. Les activités qui étaient au ralenti dans la capitale ont repris vie tout doucement.

C’est dans ce climat de calme relative que le Centre d’Information d’Education et Ecoute du Centre Catholique Universitaire (CIEE/CCU) a organisé le 25 Novembre 2016 sa rentrée éducative des clubs info santé. En tant qu’activité de plaidoyer et de mobilisation, la rentrée éducative des Clubs Info Santé a pour objectif d’améliorer la visibilité du CIEE auprès des étudiants, de l’administration universitaire ainsi que des partenaires au développement et autres acteurs sociaux impliqués dans la lutte contre le SIDA en milieu universitaire.

La cérémonie a été présidée par le vice Recteur de l’Université de Bangui. Etaient également présent à cette cérémonie la représentante du Comité National de Lutte contre le SIDA (CNLS) et une dizaine de partenaires locaux.

Placée sous le thème « je m’engage contre le SIDA et Toi », la journée du 25 Novembre a été, le jour de lancement officiel des activités de CIEE et des Clubs Info Santé. Celle-ci a été marquée par : le discours du vice Recteur de l’Université de Bangui, et celui du Responsable du CIEE/CCU.

Dans son discours le recteur de l’université de Bangui a exhorté les partenaires à faire confiance au centre vu la qualité du service qu’il offre aux étudiants. Il a ensuite encouragé le centre à poursuivre  sa mission salvatrice, c’est-à- dire celle de donner l’opportunité aux  étudiants  de l’université de Bangui et des instituts privés de connaitre leurs statuts sérologiques et d’adopter des comportements sexuels responsables pour  réduire le taux de risque de vulnérabilité au VIH/SIDA. Enfin, il a réitéré son entière disponibilité pour accompagner le CIEE dans ses activités.

Pour le père Dominique LARE Kassoa, S.J., Responsable du CIEE, la lutte contre le VIH/SIDA ne pourra être effective que  par une action concertée et efficace, rationnelle et généreuse pour réduire substantiellement le taux de prévalence.  Il a exhorté tous les partenaires et acteurs sociaux à plus de mobilisation pour que l’objectif des Trois Zéro prôné par l’ONUSIDA « Zéro nouvelle infection à VIH. Zéro discrimination. Zéro décès lié au sida » soient atteints.

La particularité de cette année est la prononciation d’engagement des leaders pairs éducateurs. Cela permet aux nouveaux Leaders pairs éducateurs de se rendre compte de la mission qui leur sera destinée c’est-à-dire celle de sensibiliser, éduquer et mobiliser leurs camarades dans la lutte contre le VIH/SIDA. Douze nouveaux leaders pairs ont eu la chance d’intégrer le CIEE et de participer à la vie du centre. Pour leur envoi en mission, des kits leurs ont été distribués pour leur faciliter la tâche.

En conclusion nous pouvons affirmer que le contexte sécuritaire actuel de la capitale Bangui n’est pas un frein à la réalisation des activités. Et c’est dans ce sens que nous pouvons dire que la rentrée éducative 2016 a été une réussite tant sur le plan de la mobilisation que de l’organisation.

En effet, les étudiants, étudiantes et les autorités administratives sont venus massivement à cette manifestation, ce qui constitue une source de réjouissance du fait que l’œuvre du CIEE en milieu universitaire à Bangui n’est pas sans effet. Chacun à sa façon à confirmer son engagement en participant à cette rentrée éducative des Clubs Info Santé. Le CIEE, une fois de plus, affirme sa volonté d’aider les étudiants et étudiantes à rester toujours sensible à la question du VIH/SIDA et au mieux, à œuvrer pour une Université sans SIDA et un environnement sain.

 

  Dominique LARE Kassoa, SJ

Laisser un commentaire