Le Collège Libermann de Douala et l’année Saint Pierre Canisius

Print Friendly, PDF & Email

L’année scolaire 2016-2017 au collège Libermann a commencé avec beaucoup d’entrain et de détermination. Ce qu’elle a de particulier, c’est le fait qu’elle a été placée sous l’égide de Saint Pierre Canisius, un jésuite qui a œuvré à fond dans l’éducation. Il est né en 1521 en Hollande. Après ses études à Cologne, il est entré dans la Compagnie de Jésus et a été ordonné prêtre en 1546. Il est surtout reconnu pour avoir lutté contre la Réforme luthérienne qui s’étendait dans toute l’Europe et pour avoir traduit les Pères de l’Eglise et publié un catéchisme qui connut un très grand succès. Son désir le plus ardent était de lutter contre l’ignorance à la source de toutes les déviances. Saint Pierre Canisius brûlait de zèle pour la mission. Homme déterminé, pétri par les Exercices Spirituels et passionné du Christ,  il a prêché dans son pays en Allemagne puis en Suisse où il finira sa vie. Il est mort à Fribourg, le 21 décembre 1597. Il a été canonisé et déclaré docteur de l’Eglise par le pape Pie XI en 1925.

Choisir Saint Pierre CaSAMSUNG CSCnisius comme figure emblématique pour cette année 2016-2017 est pour nous l’occasion non seulement de célébrer avec toute la Compagnie les 410 ans de sa mort, mais surtout d’apporter une nouvelle touche spéciale à l’éducation jésuite que nous pratiquons au collège. Nous voulons et cherchons à amener la communauté éducative de Libermann (Jésuites-Enseignants-Elèves-Parents) à faire l’expérience d’une fidélité créatrice. Et la figure de Pierre Canisius est proposée pour inspirer et motiver chacun à atteindre le Magis comme le veut notre devise : Ad Majorem Dei Gloriam « Tout pour la plus grande gloire de Dieu ».

Le Père John the Baptist, directeur du collège a eu à donner en Assemblée Générale du personnel du Collège les motifs qui ont permis le choix de Pierre Canisius. Son souci est avant tout de définir avec tout le personnel une vision d’ensemble qui devrait mobiliser toutes nos énergies afin que nous apportions une éducation solide et de qualité aux enfants qui nous sont confiés. Il disait à cet effet que toute œuvre jésuite et de surcroît toute entreprise doit au début de l’année se donner une vision et une mission. Et chaque membre est évité à veiller à la réalisation de cette vision. Pour nous au collège, notre vision repose en grande partie dans la pédagogie jésuite laquelle trouve son essence dans les Exercices Spirituels.

En effet, le Père John the Baptist fera voir que cette pédagogie souligne dans un premier temps le fait que tout être humain créé à l’image de Dieu est bon et mérite la communion avec Dieu laquelle se traduit aujourd’hui par une vie bonne avec les autres. Par ailleurs, il est important de rappeler que « l’être humain de par sa situation de déchéance doit œuvrer pour atteindre les délices de sa communion avec Dieu ». Ainsi la formation de la jeunesse contribue à réaliser ce résultat.  Comme le veut la vision ignacienne, « l’enseignement jésuite doit donc donner aux élèves non seulement la connaissance intellectuelle, qu’ils peuvent acquérir ailleurs, mais aussi une formation intégrale ».  Chaque membre du personnel a compris que nous avons surtout « pour mission de chercher à nous organiser autour d’une vision qui tient compte de l’homme, qui respecte l’environnement et qui prépare un avenir meilleur pour nos élèves et leur société de demain ». Poursuivant ses propos, le Père Directeur a eu à préciser qu’en focalisant cette année notre regard sur les qualités de Saint Pierre Canisius, un homme qui a non seulement marqué l’histoire de l’Europe mais aussi celle de l’Eglise, nous cherchons et voulons tendre vers notre idéal ignacien : la quête du Magis (L’Excellence) pour la grande gloire de Dieu. Et la figure de Saint Pierre Canisius vient nous rappeler que nous devrions avoir à cœur la formation des jeunes pour une société plus juste, fraternelle et tolérante. En nous inspirant des valeurs de ce géant, nous voulons tout simplement faire rêver les jeunes, aider les enseignants à se former et à s’informer afin d’atteindre notre objectif fixé en début d’année. Pour conclure ses propos, le Père John a formulé ses propos en terme : « en définitive, notre souhait est que toute la communauté éducative du collège, les pères jésuites, les enseignants et les élèves, puisse trouver dans sa personnalité une vision pour l’année académique 2016/2017 ; une manière d’être qui traduit notre orientation ».

Jean Baptiste FONGANG, S.J.

Laisser un commentaire