Après 3 années d’attente, l’Archidiocèse de N’Djaména a un nouvel Archevêque

Print Friendly, PDF & Email

evqqqqqPrécédemment évêque de Sarh où il a exercé pendant 24 ans, Monseigneur Edmond Djitangar a été nommé au mois d’août dernier par le Saint Siège, Archevêque de N’Djaména. Un souffle nouveau pour les fidèles de l’archidiocèse de N’Djaména, quid des fidèles du Diocèse de Sarh ? Quelques jours après son installation, le nouvel Archevêque a rendu visite aux jésuites travaillant dans la ville.

C’était le samedi 15 octobre dernier, dans l’enceinte de la grande église paroissiale Sacré-Cœur de Chagoua, que la cérémonie d’installation du nouvel Archevêque de N’Djaména s’est déroulée. L’office a débuté a 9heures par une longue procession de prêtres et d’évêques venus des différents diocèses du Tchad, du Cameroun, de la RCA, du Gabon, du Congo Brazzaville, de la RDC, de l’Ethiopie, et du Burkina-Faso, en présence d’une foule innombrable de fidèle chrétiens venus pour la grand’messe.

 L’évènement a connu la présence de plusieurs autorités religieuses multi confessionnelle, des autorités politiques, militaires et civiles. L’on pouvait ainsi remarquer la présence de son excellence Mr Pahimi Padacket Albert, Chef du Gouvernement de la République du Tchad et ancien élève du Lycée Collège Charles Lwanga de Sarh et plusieurs autres ministres qui l’accompagnaient. Bref, c’était tout une cohorte de personnalités qui est venue ce jour, pour vivre en direct l’installation du nouvel archevêque de la ville de N’djaména qui pendant 3ans a souffert tant bien que mal de l’absence d’un pasteur pour la guider.

Déo gratias pour les N’djaménois ; quid des Sarhois ?

Après le décès de Mgr Ngarteri, l’Eglise tout entière et les fidèles de Sarh ont particulièrement  prié pour la nomination d’un nouvel évêque à N’Djaména ; finalement 3ans plu tard, c’est leur eveqpropre pasteur qui leur sera repris. Maintenant que nous sommes « orphelins », nous espérons aussi que vous prierez pour nous comme nous l’avions fait quand vous l’étiez, ainsi s’exprimait le responsable de la délégation des fidèles de Sarh lors de la cérémonie d’installation. Mais au porte-parole des fidèles de N’Djaména de répliquer  pour consoler : « vous n’êtes pas orphelins, nous avons désormais un même père… »

Dans son mot de circonstance, Mgr Jean Claude Bouchard,  président de la Conférence Episcopale du Tchad a insister sur la prière et la collaboration entre les fidèles et leur Archevêque, pour sa nouvelle mission avec les grands défis qui l’accompagnent. Mgr Edmond a quant à lui, remercier toute l’assistance venue très nombreuse et grâce à laquelle la cérémonie s’est bien déroulée malgré le contexte de crise financière que traverse le Tchad en ce moment.

Il était 13h30 lorsque Monseigneur Edmond Djitangar, désormais Archevêque métropolitain de N’Djaména, donnait sa bénédiction à tous ceux qui de prêt ou de loin ont pris part à cette cérémonie d’installation qui désormais est entrée dans l’histoire. A 14heures, un cocktail a été offert concomitamment  à la paroisse Sacré-Cœur, et dans les locaux du siège de la conférence Episcopale du Tchad.

Le 28 octobre, tous les jésuites travaillant à N’Djaména étaient réunis à l’occasion de leur recollection mensuelle pour réfléchir et prier sur leur mission au Tchad. Après le mot d’accueil du Père Yves Djofang, S.J supérieur de la communauté, et la présentation de chaque jésuite, c’était le moment des échanges et des partages avec le nouvel Archevêque. Le tout c’est fait dans un climat de grande simplicité et de convivialité. L’une des attentes et qui constitue de fait un défi pour le nouveau pasteur est la nécessité d’avoir un espace de ressourcement spirituel dans la ville de N’Djaména. « Je pense qu’il est nécessaire d’affermir la vie spirituelle des fidèles et même du clergé… » a déclaré Mgr Djitangar. Un clin d’œil ainsi fait à la Compagnie de Jésus au Tchad.

Jean Pierre ONGOLO, S.J

Laisser un commentaire