Rome : Le Provincial de l’AOC à la 36e Congrégation Générale

Print Friendly, PDF & Email

La 36e Congrégation Générale des jésuites qui a débuté le 02 octobre 2016 dans l’Eglise du Gesù (Rome) par une messe d’ouverture se poursuit. La Province Jésuite de l’Afrique de l’Ouest qui est représentée par trois membres dont le Père Provincial Hyacinthe Loua et les PP Ludovic Lado et Paul Béré, y est présente parmi les 215 membres vivant cette expérience unique avec l’esprit de Saint Ignace.

Le Père Provincial Hyacinthe Loua (à gauche sur la photo d’accueil) nous donne ici (pris sur le site de la 36e Congrégation Générale) quelques sentiments qui l’ont conduit de son « univers africain vers un monde plus universel, vers un monde pluriel mais unifié par le Christ ».

Quoi qu’on pense, quoi qu’on dise, la Congrégation générale de la Compagnie de Jésus demeure un cadre de rencontres et de ressourcement spirituel. Telle est ma première impression de cette expérience spirituelle, de ce cheminement de foi pour « oser l’improbable » avec humilité.

Participants à la 36e Congrégation Générale
Participants à la 36e Congrégation Générale. (Photo: 36e CG)

En effet, cette première semaine de la 36e Congrégation générale est riche de rencontres plurielles. Il en a été ainsi dès la messe d’ouverture qui a eu lieu le dimanche 2 octobre dans l’église du Gesù. J’étais personnellement étonné de voir, lors de la messe d’ouverture, des prières dans les différentes langues d’Afrique, d’Asie et d’Europe. Ai-je compris tout ce qui a été dit dans toutes ces langues ? Pas vraiment!

Mais au-delà de cette diversité linguistique avec toute sa richesse culturelle, j’ai compris que chacun de nous est langage et expression d’une culture. Cette messe a été comme une « porte » d’entrée dans cette barque historique qui me conduit de mon univers africain vers un monde plus universel, vers un monde pluriel mais unifié par le Christ.

Un autre lieu où j’expérimente cette pluralité culturelle c’est dans l’« aula ». Ici, il s’agit avant tout de la pluralité linguistique. En plus des deux langues officielles, anglais et espagnol, dans lesquelles les textes officiels sont écrits, la congrégation fait usage de plusieurs autres langues comme le français, le portugais, l’italien, etc. Mais à côté de cette aventure linguistique plurielle, il y a aussi cette expérience de blogueurs. C’est la première fois que j’écris un blogue sur quelque chose qui m’est personnel, mes impressions ou mieux mon expérience personnelle de la 36e Congrégation générale. Ce blogue me fait entrer dans un monde qui m’est inconnu mais sans doute proche par le partage du même charisme et de la même spiritualité.

La troisième rencontre plurielle se fait dans les petits groupes de discussion et d’échange. En fait, cette première semaine est consacrée au discernement communautaire, au partage d’expériences et à la réflexion sur la Compagnie de Jésus dans le monde. Les missions et les œuvres, les joies et les peines des Provinces et Régions jésuites dans le monde font l’objet de ce discernement dont l’objectif est de faciliter le choix d’un nouveau « Père Général ». Cela m’a permis de saisir ce qui fait l’unité dans la diversité jésuite : « Aimer et servir Dieu en toute chose ».

Honoré Onana Olah, SJ

Laisser un commentaire