MAGIS-JMJ Cracovie 2016 : Une profonde expérience de l’Eglise Universelle.

Print Friendly, PDF & Email

Les communautés Chrétiennes vivent avec la conviction selon laquelle leur rassemblement comme famille de croyants constitue un motif évident de la présence du Seigneur parmi eux. Cette conviction traduit bien l’esprit des activités de MAGIS et des JMJ 2016. En fait les racines des JMJ remontent à l’année 1984 suite à l’initiative du Pape Jean Paul II. Mais les premiers JMJ auront lieux à Rome (beaucoup plus comme un évènement diocésain) en 1986, avant d’aller à Buenos-Aires en 1987 sous une forme beaucoup plus internationale. Dès lors, les JMJ se tiennent en principe tous les deux ans ou trois ans. Le programme MAGIS quand à lui a été inspiré de l’expérience de 1997 organisée par les jésuites français pour les jeunes en préparation des JMJ de Paris, puis renouvelée par les jésuites italiens aux JMJ de Rome en 2000. Le premier programme mondial MAGIS structuré tel que connu de nos jours prendra place à Cologne en 2005 sous l’impulsion du P. Adolpho Nicolas. Depuis lors, MAGIS a eu lieu à Sydney, Madrid, Rio de Janeiro, et Cracovie. MAGIS est actuellement le plus grand rassemblement international organisé par les jésuites et le plus grand programme international des jeunes catholiques en prélude des JMJ.

Le programme MAGIS Pologne 2016 a débuté deux semaines avant les JMJ c’est-à-dire le 15 juillet, et fut solennellement ouvert par le P. Yakub Kolacz provincial de la Pologne du Sud accompagné des provinciaux de la Pologne du Nord et de la République Chèque. Pour des raisons de santé, Le P. Général n’a pas pu officier la messe d’ouverture cette année comme il l’a toujours fait dans le passé. Cependant, le P. Tomasz Kot assistant de l’Europe de L’Est et Centrale a représenté le Général et a répondu aux questions que les Jeunes adressent au Général de la Compagnie avant l’ouverture du programme. L’ouverture de MAGIS à Łódź

La ville de Łódź a accueilli les premières journées de cet évènement qui a rassemblé plus de 2000 jeunes et environ 200 Jésuites. Ce fut aussi le temps de la préparation aux expériments qui ont eu lieu dans différentes villes de la Pologne et autres pays d’Europe (Lituanie, Slovaquie et république Tchèque). Chaque groupe d’expériment est normalement constitué d’environ 18 membres avec un coordinateur et un prêtre Jésuite qui accompagne spirituellement les membres. Les différents expériments étant l’expériment artistique et la photographie, l’expériment de spiritualité, musical, le leadership, la danse, le service social avec ses divers variantes (service des pauvres, des personnes âgées et des malades) et enfin le pèlerinage dans la nature également avec ses divers variantes (en marchant, à cheval, en bateau, etc.).

Les expériments représentent le cœur du programme MAGIS où les participants apprennent au travers de leur diversité culturelle, linguistique, et leurs talents la présence du Seigneur dans leur vie. Emile, Armel et des jeunes au départ pour les expériments

Les différentes activités pendant les expériments sont un lieu concret de la rencontre du Seigneur, dans l’esprit d’Ignace qui invite à chercher et trouver Dieu en toute chose. Par exemple, l’expérience de photographie et artistique à laquelle nous avons participé, loin d’avoir été une simple expérience de prise de vue ou si vous permettez le terme, une simple expérience « selfique », a été un profond exercice ignacien qui fait pénétrer dans un processus de contact avec la réalité qui mobilise tous les sens intérieurs. En fin de compte la photo que nous avons au final n’est que le résultat d’une profonde rencontre intérieur avec Dieu dans la réalité dans laquelle il se manifeste et se laisse saisir par le cœur. Il s’agissait d’apprendre à regarder, voir et observer la réalité (choses ou personnes), avec les yeux du cœur, les yeux intérieurs, et de la laisser nous interpeller, nous mouvoir, évoquer quelques choses en nous, nous parler du mystère en elle. Il en va de même de notre rencontre avec le Seigneur et le vivant à travers la peinture.

La célébration quotidienne de l’Eucharistie, le cercle MAGIS et l’examen de conscience en fin de journée sont autant d’activités spirituelles pendant les expériments qui aident les participants à relire et évaluer leur croissance, leur relation avec le Seigneur et avec l’autre. Les témoignages sur les expériments par plusieurs participants révèlent la profonde expérience de l’amour du Seigneur et du prochain. Plusieurs témoignages montrent aussi que MAGIS avec ses expériments est de plus en plus un lieu clé de naissance ou bien de décision des jeunes à la vocation Jésuites.

Après les expériments, chaque groupe a pris la route de la ville de Czestochowa pour un récapitulatif et un partage d’expérience vécue pendant les expériments. Le grand concert encore appelé festival des nations a eu lieu après les expériments à Czestochowa. Au concert des nations

jmj_pologne_2016Ce fut un autre moment mémorable pendant lequel les groupes de Jeunes, représentants les provinces respectives de la Compagnie présent à MAGIS, offrent un scenario culturel. La présentation de la province de Zambie-Malawi fut classée parmi le top trois des meilleures performances au grand bonheur de l’Afrique. Nous pouvons aussi mentionner la vigile au grand monastère Jasna Góra ou l’icône de la Vierge de Czestochowa, encore appelée « Black Madona », est exposée depuis plusieurs siècles. Au monastère, avec l’icône de la Black Madona

Le programme MAGIS fut clôturé le 26 Juillet avec l’envoi en mission aux JMJ à Cracovie qui furent aussi une expérience unique.

Les JMJ furent officiellement ouverts par l’archevêque de Cracovie Mgr. Stanisław Dziwisz en présence de près de 2.000.000 de participants. La ferveur et la joie de cette jeunesse de l’Eglise universelle réunie à Cracovie ne pouvaient que témoigner de la vigueur d’une Eglise guidée par l’Esprit Saint. Comme d’habitude, les JMJ de Cracovie ont été divisé en 3 phases : le catéchisme donné par les évêques présents durant les matinées un après-midi de Chemin de Croix avec le Saint Père et enfin la grande vigile suivie de la messe de clôture. Le message du Pape à la jeunesse était bien sûr axé sur la miséricorde. Il a ainsi invité les jeunes à être des instruments joyeux de la miséricorde divine. Le St. Père a aussi invité les jeunes à ne pas avoir peur de dépenser leur énergie pour créer un monde d’harmonie, où le royaume du Seigneur pourrait être vécu avec joie. Les moments les plus frappants de cette expérience autour du successeur de Pierre sont bien évidemment la visite à Auschwitz-Birkenau, le pèlerinage à Jasna Góra, la remise du MAGIS bag-pack au Pape par les Jésuites de Pologne, enfin la vigile et la messe de clôture. Une grande inquiétude a animé tout le monde lors de la chute du St Père durant la messe à Jasna Góra. Mais très vite le porte-parole du St. Siège a rassuré l’opinion publique en mentionnant que le Pape allait très bien après cette chute dû (selon le Pape) au fait qu’il était resté trop concentré sur l’image de la Vierge Marie en oubliant la dernière marche du chœur. Cette 31e édition des JMJ qui avait pour thème « heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde » (Mt 5, 7) a été une occasion de revigorer l’Eglise Polonaise qui a tant donné à l’Eglise universelle, mais aussi de laisser le cœur de l’Eglise battre à travers sa jeunesse qui est finalement l’espoir de demain. Avec des compagnons des USA et du Moyen Orient

Les prochains MAGIS et JMJ auront lieu au Panama en 2019 comme annoncé à la messe de clôture par le Pape François. Au vu de la ferveur et du renouvellement de la foi que favorisent ces évènements il est plus que claire que la vision de Jean Paul II en instaurant les JMJ était bien une vision prophétique. En même temps le travail impeccable fourni par les compagnons pour l’organisation et la tenue du programme MAGIS est un signe claire que la Compagnie de Jésus compte sur et avec les Jeunes pour favoriser un monde où la foi et la justice règne. Au niveau de l’Afrique, les provinces du Zimbabwe-Mozambique, de la Zambie-Malawi, de l’Afrique de l’Est et même du Nigeria-Ghana ont de nos jours des programmes MAGIS bien établis et vibrants. A l’exception du Nigeria-Ghana, ces provinces ont d’ailleurs représenté l’Afrique de manière mémorable à MAGIS 2016. Plusieurs jeunes restent très conscients du bien et de l’importance que MAGIS joue dans leur vie, non seulement pendant le programme international, mais aussi au niveau local. C’est peut être un signe qu’à notre niveau, il est temps de mettre sur pieds des groupes MAGIS dans notre province, non seulement pour continuer à aider la jeunesse qui croit en notre manière de procéder, mais aussi pour rester en union avec la compagnie universelle à travers ce mouvement (qui porte une marque Jésuite assez spéciale) de plus en plus présent dans les différentes provinces de la Compagnie de Jésus.

Armel Setubi, sj et Emile Agbede, sj

Laisser un commentaire