Afrique:Les Jésuites invitent à s’investir dans la politique

Print Friendly, PDF & Email

« Réponse au déficit de gouvernance et de leadership en Afrique », tel est le thème général du séminaire organisé par le Réseau Africain des Centres Sociaux Jésuites (Jascnet-Jesuit Africa Social Centres Network) qui se tient du 04 au 08 septembre 2016 à Nairobi au Kenya.

La journée du lundi qui a débuté par une messe présidée par le Père Michael Lewis, SJ, Président du JESAM (Jesuit Superiors of Africa and Madagascar) a notamment été marquée par une série d’interventions  parmi lesquelles la « Question de la citoyenneté aujourd’hui » débattue avec le Père Paulin Manuelo, SJ, (RD. Congo). Une « Introduction à la théorie sociale : Société, État et politique » a été également présentée aux participants par le Père Anthony Egan, SJ (Afrique du Sud).

P. Ludovic Lado, SJ
P. Ludovic Lado, SJ

Abordant le thème sur la « Politique et la culture en Afrique » le Père Ludovic Lado, SJ (Cameroun) a pour sa part souligné l’importance d’un tel séminaire pour l’Afrique « suite à une insatisfaction tant au sein de la société que de l’Église de la culture du leadership en Afrique. » C’est la raison pour laquelle il rappelle que la Compagnie de Jésus voudrait créer une « nouvelle culture politique qui encourage les africains à s’investir effectivement dans la politique comme le demande l’Enseignement Sociale de l’Église, pour transformer la manière de faire la politique en Afrique».

Écoutons le Père Ludovic Lado, SJ, Chercheur et Enseignant au Centre de Recherche et d’Action pour la Paix (CERAP) basé à Abidjan en Côte d’Ivoire, qui évoque au micro d’Honoré Onana Olah cette « nouvelle manière de faire la politique » :

P.Toussaint Kafharire, SJ
P.Toussaint Kafharire, SJ

Écoutons à présent et toujours au micro d’Honoré Onana Olah, le Père Toussaint Kafharire, SJ, (RD Congo) Enseignant des Sciences Politiques à Hekima University College (Institut pour la Paix) basé au Kenya, qui a quant à lui évoqué comment parvenir à un changement grâce au « Ré-enchantement de la politique en Afrique » :

Selon lui, il y « un déficit de leaders » en Afrique. C’est la raison pour laquelle les Jésuites ont décidé de « former, d’élever toute une génération nouvelle pour le futur de l’Afrique dans le cadre du leadership. » « Ré-enchanter l’espace politique en Afrique c’est en fait être capable de créer des modèles capables d’inspirer des jeunes générations…en essayant d’apporter une certaine vision morale, un certain engagement communautaire et un sens du devenir commun en Afrique ».

Honoré Onana Olah, SJ

Laisser un commentaire