Brazzaville: Écho de Vouéla.

Print Friendly, PDF & Email

« Voir Dieu en toutes choses !» Telle est, selon saint Ignace, l’une des règles d’or qui devrait caractériser les jésuites. C’est pourquoi, en se mettant à la disposition du Pape, les premiers compagnons de Jésus ont suporter l’étendard de la croix au-delà des frontières aussi bien existentielles que spirituelles. À leurs suites, de nombreux hommes qui ont accepté, au fil des siècles, d’être crucifié pour le monde n’ont jamais cessé de garder allumer cette flamme ardente d’aider les âmes pour la gloire toujours grande de Dieu jusqu’aujourd’hui. Conscient qu’aucune situation humaine ne peut être dépourvue de la présence de Dieu, la compagnie de Jésus en Afrique en générale et dans la PAO en particulier continue de se laisser conduire par cet élan vers les activités qui peuvent sembler banales, mais pourtant révélatrices de la présence de Dieu. C’est dans cette dynamique que le Révérend P. Narcisse Takong Tamdja, sj, Directeur du Centre Spirituel de la Vouéla, a bien voulu organiser une colonie de vacance cette année en faveur des jeunes de 10 à 18 ans. Cet événement qui a duré du 23 juillet au 6 août 2016 a vu la participation de 34 jeunes, dont 17 filles et 17 garçons, venant de tous les coins de Brazzaville. Pendant ces deux semaines, les participants et participantes ont réfléchi, expérimenté, appris et prié autour du thème: « Tous ensemble, bâtissons un monde meilleur ! ». En effet, dans un monde où les antivaleurs semblent être érigées en règle, apprendre aux jeunes à vivre en acquérant les outils nécessaires à leur croissance spirituelle, morale et humaine reste un défi devant lequel, les organisateurs de cette colonie estiment qu’il serait inutile de se voiler la face.

Journee_detente_vouela2016Pour ce faire, la colonie de vacances comme son nom l’indique a été, d’abord et avant tout, un temps de détente. Suivant le calendrier conçu par le comité d’organisation, ces deux semaines étaient passées dans un climat d’amitié, de vie d’ensemble, de fou rire et de nombreuses détentes. C’est pour favoriser une telle atmosphère qu’un tournant de football (mixte) a été organisé tout au long de cette période au stade de la maison blanche. Aussi, il y eu des prestations théâtrales et musicales, des soirées dansantes ainsi que des projections de film, les célébrations d’anniversaires et des causeries amicales. A cela, s’ajoute un week-end d’excursion au complexe sportif de Kinkelé où le match retour du tournoi a été joué sur la pelouse esthétique dudit complexe. Il faut signaler que cette excursion a été un grand moment de détente et une opportunité pour les jeunes de découvrir ce gigantesque patrimoine construit pour accueillir les derniers jeux africains qui se sont tenus en août dernier à Brazzaville.

agriculture_vouela2016En outre, la colonie de vacances a été aussi un moment d’apprentissage. Car, les Sœurs de Cana, les scolastiques étudiant en RDC, à Yaoundé et à Rome en vacances à laVouéla, ont prêté main forte à la réalisation de ce rêve à travers les cours de Français, d’Anglais, d’Education à la Vie et à l’Amour, de culture générale et religieuse, de la musique et de mass média. Ce qui a permis aux jeunesde mieux se comprendre, de comprendre l’environnement dans lequel ils évoluent, de déployer leurs talents intellectuels et artistiques et surtout d’ouvrir l’espritaux dimensions de ce qui se passe dans leur pays, en Afrique ou dans l’Eglise. Les travaux manuels n’ont pas été du reste. Car, au jardin et à la cuisine, les jeunes ont appris des encadreurs à mettre les plantes à terre, les entretenir puis à préparer le gâteau/yaourt, sans oublier l’initiation à la couture et enfin à la fabrication des objets d’art pouvant servir d’ornement.

La colonie a aussi été une occasion de vivre les grands moments de l’Eglise et de la Compagnie de Jésus. Dans la journée de 31 juillet, la petite chorale de la colonie avait animé une Messe solennelle présidée par le P. Christopher tenant lieu de la Saint Ignace, mais aussi de ses prémisses à la Vouéla. A cette occasion, plusieurs congrégations membres de la famille Ignacienne et quelques parents des nôtres nous ont honorés de leur présence. Après la Messe, un repas festif a été organisé avec les invités et les jeunes de la Colonie. Dans la soirée, une conférence débat a été animée autour d’un film sur le Récit du Pèlerin par les scolastiques Angelo, Armel et Erick. C’était pour eux l’occasion de présenter aux jeunes vacanciers la Compagnie de Jésus depuis sa fondation jusqu’à nos jours, son charisme et sa mission dans le monde.

Au finale, la colonie a pris fin par une journée de récollection animée par le P. Christopher, assisté du P. Adam, suivi d’une grande soirée culturelle au cours de laquelle, les jeunes ont restitué ce qu’ils ont appris à travers les jeux concours et ont montré leur savoir-faire dans le domaine du théâtre, de la musique, du défilé de mode, de la “sapologie” et des différentes danses. Pour tout dire, la colonie a été un grand succès. Les jeunes étaient très satisfaits de passer ces deux semaines en dehors de leurs familles, si bien que certains souhaitaient dresser des tentes à la Vouéla. Mais il fallait bien partir pour céder les chambres aux participants de la retraite de 8 jours qui s’ouvrait au soir même de la fin de la colonie.

 

Abd. Djérareou Erick, sj.

Laisser un commentaire