Mbalmayo: ordination presbytérale de Bernard ENGBOWANG, S.J.

Print Friendly, PDF & Email

Suivant la tradition de la Compagnie de Jésus qui, à la suite de saint Ignace, recommande qu’à la veille des événements les plus importants, il soit fait place à une veillée d’armes, le père Bernard ENGBOWANG S.J., n’a pas dérogé à ce point important de notre manière de procéder le vendredi, 24 juin 2016, veille de son ordination presbytérale. La  chapelle de la communauté saint François-Xavier de Yaoundé-Melen a ainsi servi de cadre à cette veillée organisée essentiellement sous la bannière de l’adoration eucharistique en présence du Provincial de l’AOC et de son socius, des jésuites de Yaoundé et d’une délégation jésuite venue de Douala ainsi que quelques laïcs. Au cours de cette adoration présidée par le père Abel NDJOMON S.J., il y a eu présentation du compagnon Bernard par le père Epiphane KINHOUM S.J. Le père Bernard en a également profité pour expliquer sa devise d’ordination. Il a donc été important pour Bernard ENGBOWANG de planter le décor de la fête devant le Saint-Sacrement en attendant d’amorcer le pas décisif de l’engagement presbytéral.

L’esplanade de la  cathédrale Saint Rosaire de Mbalmayo (Cameroun) a drainé une foule nombreuse venue de divers coins de la ville ainsi que des autres contrées du Cameroun et d’ailleurs pour prendre part à l’ordination de leurs frères dans le Seigneur, en ce samedi 25 juin 2016. Débutée par la procession solennelle aux abords de 10h30, la messe d’ordination diaconale et presbytérale, présidée par Monseigneur Adalbert NDZANA, évêque du diocèse de Mbalmayo, s’est déroulée dans un climat de sérénité, de prière et de joie sous un ciel très ensoleillé. Notre compagnon, le révérend père Bernard Engbowang, natif de Mbalmayo, a eu la joie de recevoir l’imposition des mains avec dix (10) autres prêtres diocésains ainsi que neuf (09) diacres ordonnés pour le compte dudit diocèse.

Cette messe d’ordination qui s’est déroulée en présence de nombreuses autorités gouvernementales, administratives, politiques et militaires, était très animée par deux grandes chorales parées de très beaux vêtements et rehaussant l’éclat de l’évènement par une chorégraphie très bien ajustée qu’accompagnaient les acclamations et les ovations du peuple de Dieu rassemblé pour la circonstance.

S’agissant de la messe proprement dite, elle s’est déroulée conformément aux canons et aux dispositions de l’Eglise universelle. Après l’ouverture de la célébration, le confiteor et le Gloria, place a été faite à l’écoute de la Parole de Dieu. Les textes choisis étaient les suivants : Jonas 3, 1-10 ; Ps 95 ; 1 Jean 3, 4-10 ; Mathieu 28, 16-20.

Après les différentes lectures, le Recteur du Grand Séminaire Immaculée Conception de Nkolbisson (Yaoundé), l’abbé Alain Mbarga, a procédé à l’appel et à la présentation des candidats aux différents ordres en commençant par les diacres puis les prêtres. L’approbation de l’évêque d’ordonner tous ces candidats suscita parmi le peuple des cris de joie et d’allégresse.

L’homélie qui a suivie l’appel et l’accueil des ordinants, a été brève, simple et très riche en enseignement. Après avoir salué la présence massive des différentes autorités et spécialement la présence du père Provincial des jésuites de l’AOC, le père Hyacinthe LOUA S.J., ainsi que la forte délégation des jésuites venus entourer et soutenir leur compagnon, le père Bernard Engbowang, l’évêque de Mbalmayo a choisi pour piédestal à son homélie, la levée d’une équivoque que suscite l’image du prêtre aujourd’hui. Mgr ADALBERT NDZANA a ainsi rappelé de vive voix que la prêtrise n’est pas un job, une promotion, un moyen de se faire une place au soleil ou encore un emploi comme tout autre. Il s’agit plutôt d’un service libre et humble rendu gratuitement aux pauvres et aux démunis au nom de Dieu. En revenant sur l’évangile du jour, l’évêque a rappelé aux candidats à la prêtrise la triple fonction laissée par le Christ à ses apôtres : enseigner (fonction prophétique), sanctifier (fonction sacerdotale) et conduire le peuple de Dieu (fonction royale). Pour l’une des circonstances exceptionnelles de la vie de l’Eglise que constitue la consécration presbytérale, l’évêque de Mbalmayo a choisi de s’appesantir sur la fonction prophétique du prêtre. C’est dans cette optique qu’il souligne le fait que d’une part, dans l’Ancien Testament, les prophètes avaient pour mission de rappeler constamment au peuple de Dieu l’alliance conclue par Dieu avec leurs pères au mont Sinaï alors que d’autre part, dans la nouvelle alliance, les prophètes actuels à la suite du Christ ont pour feuille de route l’annonce de la Bonne Nouvelle et de l’Amour du Père pour le monde. En cette année sainte de la miséricorde décrétée par le pape François, Mgr Adalbert NDZANA a invité les futurs ordonnés à être eux aussi des prophètes de Jésus-Christ qui se distinguent par leur amour, leur tendresse et leur miséricorde envers les démunis, les petits et les pauvres. Il termina ses propos en confiant les élus du jour à la prière de notre très chère mère, la Vierge Marie.

Ordination-Bernard_2Le moment tant attendu était enfin arrivé quand le cérémoniaire annonça la phase de l’ordination. Après le dialogue de chaque candidat avec l’évêque, l’appui du ciel a été invoqué par l’entremise de la litanie des saints. Ensuite l’imposition des mains, la prière consécratoire et le baiser de paix  ont suivi, premièrement les diacres et deuxièmement les prêtres. Après cet important moment, quand le cérémoniaire annonça que désormais l’Église s’est enrichie de neuf nouveaux diacres et onze nouveaux prêtres, le chant d’action de grâce donna à chacun l’occasion d’exprimer sa joie et sa profonde reconnaissance envers Dieu dont les œuvres sont toujours belles et qui ne cessent de nous combler d’allégresse.

Après la phase de la célébration eucharistique et de la communion, nous avons suivi le mot de remerciement et d’action de grâce des nouveaux prêtres à l’égard de Dieu, de leurs familles, leurs maisons de formations, de leurs formateurs et de tous ceux qui ont contribué à ce que ce jour mémorable arrive. Ensuite, nous avons reçu leur bénédiction commune. Après cette bénédiction, les dames apostoliques dans leur soutien indéfectible à la formation et à la vie des prêtres, ont offert à chacun des onze prêtres une valise bien fournie.

Avant la bénédiction épiscopale de l’évêque du lieu, ce dernier a exprimé sa joie pour cette ordination qu’il a qualifiée d’ « ordination spéciale ». Le grand nombre des ordonnés et la présence d’un religieux jésuite parmi eux expriment pour lui le caractère spécial de l’évènement. En exprimant sa joie et sa reconnaissance à tous les jésuites par le biais du Provincial de l’AOC, Mgr Adalbert NDZANA a tenu aussi à souligner l’importance des religieux dans l’Eglise. Aussi affirme-t-il qu’ « une Eglise sans religieux est une Eglise à qui il manque quelque chose ».

Sous la demande de l’évêque, le Père provincial a profité pour remercier ce dernier ainsi que tout le peuple de Dieu pour l’accueil et la fraternité manifestés à cette occasion. Il en a profité aussi pour présenter devant l’autel et aux yeux de l’évêque, toute la délégation des jésuites venue de Yaoundé et de Douala pour cette heureuse rencontre.

Après avoir remercié toutes les autorités et particulièrement quelques figures importantes de son diocèse, l’évêque clôtura la messe, qui a duré quatre bonnes heures, par sa bénédiction épiscopale. Les photos de famille ont suivi et la fête s’est poursuivie avec un repas fraternel partagé à la grande satisfaction de tous.

Bénie soit Sa Divine Majesté qui ne cesse de nous combler de joie !

 

GANDAF WALLE Jean-Pierre, S.J.

Laisser un commentaire