Vendredi de la deuxième semaine de carême

Print Friendly, PDF & Email

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc, chapitre 16, versets 19 à 31

Jésus disait cette parabole : « Il y avait un homme riche, qui portait des vêtements de luxe et faisait chaque jour des festins somptueux. Un pauvre nommé Lazare, était couché devant le portail, couvert de plaies. Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; mais c’étaient plutôt les chiens qui venaient lécher ses plaies. Or le pauvre mourut, et les anges l’emportèrent auprès d’Abraham. Le riche mourut aussi, et on l’enterra. Au séjour des morts, il était en proie à la torture ; levant les yeux, il vit Abraham de loin et Lazare tout près de lui. Alors il cria : “Père Abraham, mon père, prends pitié de moi et envoie Lazare tremper dans l’eau le bout de son doigt pour me rafraîchir la langue, car je souffre terriblement dans cette fournaise.

– Mon enfant, répondit Abraham, rappelle- toi : tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur. Maintenant il trouve ici la consolation, et toi, c’est ton tour de souffrir. De plus, un grand abîme a été mis entre vous et nous, pour que ceux qui voudraient aller vers vous ne le puissent pas, et que, de là- bas non plus, on ne vienne pas vers nous.”

Le riche répliqua : “Eh bien ! père, je te prie d’envoyer Lazare dans la maison de mon père. J’ai cinq frères : qu’il les avertisse pour qu’ils ne viennent pas, eux aussi, dans ce lieu de torture !” Abraham lui dit : “Ils ont Moïse et les Prophètes : qu’ils les écoutent ! – Non, père Abraham, dit- il, mais si quelqu’un de chez les morts vient les trouver, ils se convertiront.” Abraham répondit : “S’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus.” »


 

  • Entrée en prière

Á un ou deux pas de l’endroit où je vais prier, je me tiens debout le temps d’un Pater noster, l’esprit tourné vers le haut et considérant comment Dieu me regarde, puis je pose un acte de révérence. Je choisis une position confortable (à genoux, assise, pas couché pour les bien-portants). Je prends le temps de me poser, de me détendre. Si j’ai des soucis qui remontent, je ne les refoule pas mais je les offre simplement au Seigneur. Je prends conscience de mon corps, je laisse installer en moi une respiration naturelle et paisible. J’entre peu à peu dans le silence de mon cœur.

  • Prière préparatoire

Ayant pris conscience de moi-même et de la présence de Dieu qui veut me rencontrer, je laisse monter aussi en moi le désir de Le rencontrer. Je m’ouvre à la relation avec Dieu en lui demandant « sa grâce pour que toutes mes intentions, actions et opérations soient purement ordonnées au service et à la louange de sa divine Majesté »

  • Composition de lieux

Voir avec les yeux de l’imagination Jésus enseignant la foule. Me faire un de ces auditeurs pour écouter son enseignement.

  • Grâces à demander (au choix)

1/ Seigneur, donne-moi la grâce de ne pas être indifférent aux souffrances de mes frères et sœurs.

2/ Seigneur Dieu, donne-moi la grâce de contribuer, avec mes richesses, au bonheur des autres.

  • Points pour la contemplation

Relire calmement et attentivement l’extrait biblique et considérer les points ci-dessous :

Considérer la personne de l’homme riche : voir le luxe dans lequel il vit (son habillement, sa maison, ses amis, etc.) Voir comment ces richesses l’ont éloigné peu à peu de ceux qui l’entourent, rendu aveugle et installé dans l’autosuffisance. Quelle leçon je tire pour ma vie ? Suis-je porté à faire le bien ou comme l’homme riche à la simple abstinence de ne faire pas le mal ?

Considérer le pauvre Lazare : voir sa présentation physique, son état de santé. Goûter à sa souffrance. Á travers la figure de Lazare, penser aux réfugiés, aux migrants qui souffrent, sont massés à l’entrée des pays dits riches qui ferment leurs frontières. Regarder l’indifférence de notre monde et me demander : que puis-je faire ?

Considérer le sort de l’homme riche et de Lazare après leur mort :

Contempler le lieu où chacun s’est retrouvé au terme son séjour terrestre. Entendre le dialogue entre Abraham et l’homme riche. Réfléchis et tire profit.

  • Colloque

Comme un ami écoute et parle à son ami, dis à Jésus ce qui remonte en moi (mes joies, mes peurs, mes désirs, résistances, etc.). Terminer par Notre Père ou autres prières usuelles de mon choix.

 

Noël Sèmassa HINVO, sj.

Laisser un commentaire