Deuxième dimanche de carême – année C

Print Friendly, PDF & Email

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc, chapitre 9, versets 28 à 36

Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il alla sur la montagne pour prier. Pendant qu’il priait, son visage apparut tout autre, ses vêtements devinrent d’une blancheur éclatante. Et deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait se réaliser à Jérusalem. Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais se réveillant, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés. Ces derniers s’en allaient, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est heureux que nous soyons ici ; dressons trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu’il disait. Pierre n’avait pas fini de parler, qu’une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent. Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le. » Quand la voix eut retenti, on ne vit plus que Jésus seul. Les disciples gardèrent le silence et, de ce qu’ils avaient vu, ils ne dirent rien à personne à ce moment-là.


 

 Entrée en prière

Á un ou deux pas de l’endroit où je vais prier, je me tiens debout le temps d’un Pater noster, l’esprit tourné vers le haut et considérant comment Dieu me regarde, puis je pose un acte de révérence. Je choisis une position confortable (à genoux, assise, pas couché pour les bien-portants). Je prends le temps de me poser, de me détendre. Si j’ai des soucis qui remontent, je ne les refoule pas mais je les offre simplement au Seigneur. Je prends conscience de mon corps, je laisse installer en moi une respiration naturelle et paisible. J’entre peu à peu dans le silence de mon cœur.

  • Prière préparatoire

Ayant pris conscience de moi-même et de la présence de Dieu qui veut me rencontrer, je laisse monter aussi en moi le désir de Le rencontrer. Je m’ouvre à la relation avec Dieu en lui demandant « sa grâce pour que toutes mes intentions, actions et opérations soient purement ordonnées au service et à la louange de sa divine Majesté »

  • Composition de lieux

Voir avec les yeux de l’imagination, Jésus gravissant une montagne en compagnie de trois apôtres. Voir l’ambiance dans laquelle se déroule cette montée et comment ils s’encouragent mutuellement. Me mettre à leur suite pour contempler, comme les trois apôtres, la gloire du Christ transfiguré.

  • Grâces à demander (au choix)

1/ Jésus-Christ, donne-moi la grâce de te connaître intérieurement afin de t’aimer et de te suivre.

2/ Jésus-Christ, donne-moi la grâce de me laisser transfigurer par toi afin transfiguré je pose un regard nouveau sur les personnes, les événements et le monde.

  • Points pour la contemplation

Relire calmement et attentivement l’extrait biblique et considérer les points ci-dessous :

Considérer la personne du Christ transfiguré et entendre son dialogue avec Moïse et Élie. Voir l’inattendue lumière qui recouvre Jésus, et par son biais le monde entier. Voir comment la splendeur dont rayonne le visage de Jésus est porteuse d’une nouvelle promesse : toute réalité touchée par la lumière d’amour du Christ devient autre. Descendus, les apôtres deviennent aussi tout autre. Mes rencontres avec le Christ me rendent-il tout autre ?

Voir les trois apôtres, témoins privilégiés de la gloire du Christ. Goûter à leur joie d’être là : entendre la réaction de Pierre, signe de cette joie. Cette expérience est certainement déterminante dans leur marche à la suite du Christ. Et moi, quelle est mon expérience du Christ qui sous-tend ma vie chrétienne de chaque jour ?

Laisser résonner en moi la voix venant de la nuée : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le. » En demandant qu’on écoute Jésus, la voix qui retentit dans la nuée le présente comme celui qui est susceptible de nous rétablir dans la filiation avec le Père. Suis-je aujourd’hui dans une attitude d’écoute et d’ouverture à Dieu/aux autres ou dans une attitude d’enfermement dans mes projets personnels et de repli sur soi ? Écouter Jésus suppose qu’il me parle, en suis-je conscient ? Quels moyens pourrais-je prendre pour mieux l’écouter ?

  • Colloque

Comme un ami écoute et parle à son ami, dis à Jésus ce qui remonte en moi (mes joies, mes peurs, mes désirs, résistances, etc.). Terminer par Notre Père ou autres prières usuelles de mon choix.

 

Noël Sèmassa HINVO, sj.

Laisser un commentaire