Kenya : L’Eglise s’enrichit de plus de soixante-dix nouveaux lecteurs et acolytes

Print Friendly, PDF & Email

Comme il est de tradition dans les théologats (maisons de théologie) de la Compagnie de Jésus, chaque année, les ministères de lectorat et d’acolytat sont conférés aux futurs candidats au sacerdoce. Cette année, la communauté des jésuites résidant au théologat d’Hékima College à Nairobi au Kenya n’a pas dérogé à la règle, avec une messe à laquelle a assisté Mgr Rudolf Deng Majak, Evêque de Wau (Soudan du sud) et présidée le samedi 07 novembre 2015 par le Père Michael Lewis, SJ, Président du JESAM.

La culture africaine au cœur de la célébration eucharistique

La célébration eucharistique riche en couleurs aux traditions africaines, a débuté aux environs de 10h30 heure locale, dans la chapelle de la communauté du théologat jésuite d’Hékima Collège à Nairobi au Kenya, décorée des fresques d’Engelbert Mveng, SJ. L’évènement a été rehaussé par la présence de Mgr Rudolf Deng Majak, venu du Soudan du Sud spécialement pour la circonstance, le père Michael Lewis, SJ, Président du JESAM (the Conference of Jesuit Major Superiors of Africa and Madagascar) et le Père John Ghansah, SJ, Recteur de la communauté, qui étaient entourés d’une vingtaine de prêtres de diverses congrégations religieuses. Membres de diverses congrégations religieuses, soixante-onze candidats au lectorat et à l’acolytat dont quatre appartenant à la Province Jésuite d’Afrique de l’Ouest (PAO) étaient également présents, ainsi qu’une foule nombreuse d’amis et membres de familles.

« Ministeria Quaedam » ou les ministères dans l’Eglise

Après les diverses processions religieuses ainsi que la lecture des textes du jour (Apocalypse 7, 2-4. 9-14 ; Psaume 24, 1Jean 3, 1-3) a suivi l’appel de tous les candidats. Le Président de la Conférence Jésuite des Supérieurs Majeur d’Afrique et de Madagascar a au cours de son homélie davantage souligné la dimension de la vocation et de l’appel de Dieu. Le père Michael Lewis, SJ est également revenu sur le sens du ministère de l’acolytat et du lectorat institués par le Pape Paul VI le 15 août 1972, dans sa Lettre apostolique en forme de « motu proprio » réformant la discipline de la tonsure, des ordres mineurs et du sous-diaconat dans l’Église latine : « Ministeria Quaedam ». Citant Paul VI, le prélat a affirmé aux différents candidats que « le lecteur est institué pour la fonction, qui lui est propre, à savoir celle de lire la parole de Dieu dans l’assemblée liturgique. » « L’acolyte quant à lui, est institué pour aider le diacre et servir de ministre au prêtre. » Après avoir conféré les ministères, la célébration eucharistique s’est achevée dans la joie et les réjouissances des nouveaux acolytes et lecteurs.

Rappelons qu’avant cette cérémonie les candidats ainsi que toute la communauté jésuite d’Hékima qui signifie « la Sagesse » (langue swahili) s’étaient préparés à ce moment important dans l’Eglise dans la prière et le recueillement à travers une mini-retraite de quelques jours.

 

H. ONANA, SJ

Laisser un commentaire