Le CERAP initie le Réseau Africain pour l’Éthique et la Gouvernance (RESAFEG)

Print Friendly

Le Centre de Recherche et d’Action pour la Paix (CERAP), institution universitaire et sociale jésuite, au service de l’Ethique et de la Gouvernance en Afrique de l’Ouest, s’est engagé depuis 2006 à contribuer à la reconstruction de la Côte d’Ivoire à travers la formation des professionnels, le renforcement de capacités des managers, l’accompagnement et l’appui-conseil des entreprises, les conférences-débats et les publications d’ouvrages en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Dans le cadre de cet engagement, le CERAP, avec l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD) à travers le Fonds «  Migration et Développement », exécute le projet « Création et animation du Réseau Africain pour l’Ethique de la Gouvernance ».

Ce projet, vise à valoriser l’expertise de la diaspora africaine en matière de management de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), en vue d’améliorer les pratiques de la gouvernance dans les secteurs privé et public en Côte d’Ivoire. Le projet se décline sous quatre composantes : formation en management de la RSE, accompagnement des entreprises dans la mise en œuvre d’une démarche RSE, création et animation d’un centre de ressources et d’informations sur la RSE, organisation d’une manifestation scientifique. C’est cette dernière composante qui a mobilisé 25 experts nationaux et de la diaspora africaine pour la tenue des premières journées Africaines du management éthique et de la RSE.

La cérémonie d’ouverture de ces journées a eu lieu le Mercredi Novembre 25 de 08H à 09H45 min à l’amphithéâtre du CERAP. Celle-ci a été ponctuée par les allocutions du Père Eugène GOUSSIKINDEY, SJ, Directeur Général du CERAP, qui a souhaité la bienvenue aux experts et participants. Le Père François KABORE, SJ, coordonnateur du projet a situé le bilan et le cadre dudit projet. Le représentant de la BAD qui a quant à lui défini les perspectives du partenariat avec le CERAP. Le représentant du Ministre de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable, qui clôturait cette série d’allocutions, a procédé à l’ouverture effective de la cérémonie.

Le ton est monté d’un cran avec la conférence inaugurale sur le thème ‘’Théories et pratiques du management éthique et de la RSE’’ animée par le Père Paulin MANWELO, SJ. Celle-ci a été suivi de deux panels dont le premier modéré par le Père Ludovic LADO, SJ a porté sur le thème ‘’Management éthique, RSE et valeurs’’ et le second par Dr Serge Anselme GUEDEGBE sur le thème ‘’Management éthique et RSE en Afrique : Outil de performance ?’’. Cette journée a été sanctionnée par une synthèse rapportée par Dr N’DA GBOCHO Roselyne. Les communications de ces journées se sont poursuivies le Jeudi 26 novembre, avec trois panels dont le premier portant sur le thème ‘’Management éthique, RSE et réalités africaines’’, a eu pour modérateur Dr Denis GNANZOU, le second sur le thème ‘’Ethique, RSE et Développement local en Afrique’’ a été modéré par Maître KOUADIO épouse TESSIER et, la troisième qui a porté sur le thème ‘’Ethique, RSE et contrôle citoyen de l’action publique et privée’’ a été modéré par Dr Hassan MAHAMAT-IDRISS. Les activités de ce jour ont été clôturées par une synthèse faite par Dr NTAIN Jeanne.

Enfin, le Vendredi 27 Novembre, dernier jour des activités, a été meublé par la tenue d’un atelier sur ‘’le fonctionnement des organes du RESAFEG’’. A cet effet, les perspectives et plan d’action ont été déclinés par le collège d’experts et, une synthèse de tous les travaux a été rendu par Maître KOUADIO épouse TESSIER et par Dr AKA Kadia Georges.

Pour clôturer ces journées africaines, le Directeur Général du CERAP s’est félicité du travail abattu par les experts présents et a insisté sur l’enjeu de la pérennisation du RESAFEG.

 

Fabrice KAMENI, SJ

Laisser un commentaire