La prière proprement évangélique

Print Friendly, PDF & Email

 

 

Jean-Marie Hyacinthe QUENUM. S.J. [1]

La prière proprement évangélique est celle qui est inspirée par l’Esprit Saint et centrée sur la personne de Jésus le Christ révélant la voie unique et originale de s’adresser à Dieu comme un Père plein de sollicitude pour ses créatures.

Elle est une conversation cœur à cœur avec le Dieu révélé par Jésus le Christ comme le Père qui n’est qu’amour et source de tous les dons excellents.

Par la prière proprement évangélique, le Fils s’adresse au Père en action de grâces pour reconnaître son amour et adhérer à la réalisation de son dessein bienveillant sur lui, sur l’humanité et sur la création.

La prière proprement évangélique est une relation filiale où les disciples de Jésus animés par l’Esprit Saint s’adressent au Père de leur maître et Seigneur pour lui exprimer leur désir de l’aimer pour lui-même en le louant, en l’adorant, en le servant et en recherchant l’avènement de son règne d’amour, de paix et de justice.

La prière proprement évangélique est celle qui réunit les disciples de Jésus dans la louange, dans l’imploration et la supplication communes au sein d’une Église historique pauvre et sacrement du salut.

La prière proprement évangélique est fidèle à l’Esprit Saint. Elle inspire la suite de Jésus le Christ et réalise en lui et avec lui l’œuvre du Père qui est réconciliation, communion et nouvelle création.

En quoi la prière proprement évangélique reflète t’elle l’expérience humaine du Verbe de Dieu incarné en Jésus de Nazareth?

Comment les disciples de Jésus de Nazareth entrent-ils dans le mystère de la docilité filiale de Jésus en ayant en eux « les mêmes sentiments qui furent dans le Christ Jésus » (Ph 1,5).  ?

Que nous révèle la prière des disciples de Jésus sur l’action de grâces qui est le climat de toutes prières authentiques faites au nom du maître et Seigneur Jésus le Christ ?

La perspective de notre réflexion est la prière proprement évangélique qui s’inspire de la manière de prier de Jésus qui fut une intense union filiale avec le Père par l’Esprit dans la louange et l’action de grâces.

Jésus, le Verbe incarné a prié comme un Fils qui s’adresse au Père, créateur de toutes choses et source de toute vie.

La prière de Jésus est une action de grâces qui communique par l’Esprit le don du Fils pour la vie du monde (Jean 6, 49-51).

Elle est l’anticipation d’un service humble de rédemption et de réconciliation qui passe par le don de soi pour la communion fraternelle.

La prière d’action de grâces de Jésus est une victoire anticipée sur le péché, la faim, les malheurs de l’existence humaine, la maladie et la mort.

La prière de Jésus est un sacrifice d’action de grâces mettant en évidence son existence pour Dieu et pour ses frères et sœurs qu’il sert jusqu’au bout par le don de sa vie, par amour.

Elle est une invitation à rendre grâces en toutes circonstances (1Th 5, 18 ; Col 3, 17).

La prière d’action de grâces de Jésus est au service de la communion fraternelle pour la gloire du Père, du Fils et de l’Esprit Saint.

Elle est l’assurance du Fils qui accomplit sa mission rédemptrice de réconciliation et de communion en suscitant la foi et en libérant les hommes et les femmes de toutes les formes de servitudes et d’aliénations.

La prière proprement évangélique est ininterrompue et faite dans la solitude d’un cœur passionnément et secrètement épris du Père (Luc 18, 1 ; Matthieu 6,6). Elle est faim et soif de l’amour du Père communiqué à travers la vie de son fils éternel incarné, Jésus le Christ.

 

  • La prière proprement évangélique : une expérience humaine du Verbe incarné en Jésus de Nazareth

Jésus, le Verbe incarné, le Fils de Dieu devenu notre frère, a prié Dieu comme un fils tendrement et infiniment aimé par un Père qui n’est qu’amour et source des dons qu’il reçoit continuellement pour lui-même et pour ses frères et sœurs en humanité.

Le cœur à cœur de Jésus avec Dieu révèle un Dieu proche, familier et prêt à écouter les confidences de son fils « Père, je te rends grâces de m’avoir écouté ; je savais bien que tu m’écoutes toujours… » (Jean 11, 41-42).

Jésus, le Fils de Dieu s’adresse au Père pour exprimer sa reconnaissance : « Je te dis ma reconnaissance Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux habiles et de l’avoir révélé aux tout-petits » (Luc 10, 21).

La prière de Jésus est filiale. Elle est accueil des dons du Père, action de grâces et reconnaissance d’une relation d’amour qui le fait vivre dans la gratitude et dans l’abandon à la volonté du Père.

La prière de Jésus est celle d’un homme humble plein de reconnaissance et de confiance filiale, toujours en recherche constante de la volonté de Dieu pour satisfaire les besoins humains comme la faim ou la restauration d’une vie humaine (Matthieu 15, 32 ; Jean 11,39).

Jésus est toujours prêt à recevoir de son Père pour donner et distribuer ses dons comme un pain qui se partage dans la communion fraternelle.

La prière de Jésus est une participation à la bonté de Dieu (Jacques 1,17). Elle est toujours une anticipation d’une grâce que révèlent les besoins, les événements et les situations.

La prière de Jésus révèle le Père, un Dieu sans limites exerçant son action sur la création.

Elle est la vie intérieure de Jésus qui dans sa liberté d’homme rencontre un autre que lui dont le visage familier l’appelle à une réponse personnelle d’amour se traduisant par son engagement total pour la cause du règne du Père.

La prière de Jésus est l’écoute du Père dans la disponibilité en vue d’un don de soi à son œuvre de rédemption et de réconciliation de l’humanité.

La prière proprement évangélique est centrée sur la libération de l’humanité restaurée à l’image et à la ressemblance de son créateur et Seigneur. Elle introduit l’humanité dans le mystère de la filiation divine de Jésus dans l’Esprit.

En Jésus le Christ, l’humanité apprend à nouveaux frais la manière filiale de s’adresser à Dieu comme le Père éternel de Jésus le Christ.

Jésus le Christ révèle un Dieu qui n’est qu’amour (1 Jean 4,8). En effet, le Dieu Père est l’amour absolu, origine de tout ce qui existe. Le Père n’est que don totalement présent dans le Fils et dans l’Esprit Saint.

Par la prière proprement évangélique, Jésus le Christ associe ses disciples à la communion Trinitaire où tout est don, reconnaissance et amour mutuel dans l’action de grâces.

  • La prière des disciples de Jésus : une entrée dans le mystère de la docilité filiale du Maître et Seigneur et une expérience de discernement des motions de l’Esprit Saint

Les disciples de Jésus prient le Père révélé par le Fils dans l’Esprit.

La prière des disciples de Jésus est une expérience de communion. Elle est une attitude filiale à la suite de Jésus qui fait entrer ses disciples dans une communion avec le Père par l’Esprit.

Cette communion avec le Père, le Fils et l’Esprit Saint conduit à une communion fraternelle où les fils et filles d’un même Père se trouvent réunis dans l’Esprit Saint par le Verbe incarné, Fils et Frère.

En entrant dans la docilité filiale de Jésus, les disciples de Jésus par la prière proprement évangélique entrent dans le projet du Père qui est de restaurer l’humanité et le monde captifs de la chair et des défaillances des libertés humaines.

La prière proprement évangélique est centrée sur les gestes et attitudes de Jésus qui  suscitent un amour généreux et désintéressé, fruit de la contemplation du Seigneur dans les évangiles.

La contemplation de Jésus dans les évangiles conduit les disciples de Jésus à marcher sur les pas de leur maître et Seigneur qui était très sensible à la misère des pauvres et des marginalisés de son temps.

La prière proprement évangélique médite sur l’histoire humaine comme point d’ancrage de l’annonce de la bonne nouvelle. Elle y découvre les traces et les signes de la présence de Dieu qui appellent à une action inspirée par l’Esprit Saint.

La prière proprement évangélique est celle qui entre dans l’expérience douloureuse de Jésus à Gethsémani. Elle n’épargne pas aux disciples les souffrances mais elle produit en eux l’esprit de supplication dans la constance et la persévérance.

La prière proprement évangélique exige le discernement des esprits[2].

Les disciples du Seigneur en prière doivent trier les motions de l’Esprit Saint dans le flot des désirs, pensées, images qui agitent leur vie intérieure.

Attentifs à l’Esprit Saint qui animait les gestes et attitudes de Jésus contemplé dans les évangiles, les disciples du Seigneur sauront reconnaître dans leur propre vie intérieure les motions de l’Esprit Saint qui leur apportent la paix, la joie, le courage et la croissance dans la foi, l’espérance et la charité.

Les disciples du Seigneur par la prière proprement évangélique peuvent discerner à travers leurs désirs, aspirations et rêves, les motions de l’Esprit Saint qui les conduiront à prendre part au projet de Jésus sur l’humanité et sur le monde.

  • La prière de Jésus : une continuelle action de grâces anticipant dans l’Esprit le règne du Père

La prière de Jésus est une continuelle action de grâces anticipant dans l’Esprit le règne du Père.

Jésus se laisse mener par l’Esprit Saint pour révéler l’amour gratuit et désintéressé du Père se manifestant dans le dénouement tragique de son ministère à Golgotha.

A Golgotha, Jésus fit l’expérience de l’absence de Dieu.

Jugé, torturé, humilié et rejeté, Jésus est le pauvre homme défiguré et crucifié qui révèle Dieu par son humilité et son désir de pardonner ses bourreaux.

Cette expérience ultime de l’absence de Dieu est le lot de tous ceux qui s’abandonnent au mystère du Dieu Trinitaire dont la présence dans le quotidien est humble, discrète et secrète.

En effet le Dieu Trinitaire ne se manifeste pas habituellement dans les événements exceptionnels de la vie quotidienne. Il est le Dieu caché qui respecte la liberté humaine et apprécie l’offrande des pauvretés et fragilités qui mènent à une foi nue et à une espérance contre toute espérance.

Le Dieu Trinitaire est à la fois transcendant et proche, Inconnaissable dans son essence mais saisissable dans le visage humain de Jésus, le Christ. [3]C’est à travers l’humanité de Jésus de Nazareth que les disciples de Jésus s’approprient le mystère de leur relation au Père dans l’Esprit Saint.

La prière proprement évangélique est la communion au Père, au Fils et à l’Esprit Saint. Elle est continuelle action de grâces, louange, jubilation, supplication et service de la communion fraternelle.

Conclusion :

La spécificité de la prière des disciples de Jésus se laisse percevoir à travers l’Esprit Saint qui est à l’origine du style proprement évangélique de la vie chrétienne. L’Esprit Saint inspire la prière chrétienne (1 Th 5, 19-22).Discerner selon l’Esprit Saint revient à reconnaître les motions qui guident les libertés humaines dans la recherche d’une vie proprement évangélique. La prière chrétienne est la méditation de l’évangile qui change le regard porté sur l’histoire humaine. Le regard évangélique s’éduque à travers la Parole de Dieu, la vie de l’Église et l’histoire du monde.

[1] Jean-Marie Hyacinthe QUENUM est Docteur en théologie et Maître des novices Jésuites à Bafoussam au Cameroun.

[2] Jacques Guillet, « Discernement des esprits »dans le Dictionnaire de spiritualité, Paris, Saint –Augustin, 1999, vol. 3, col. 1222-1247.

[3] Bruno Forte, La Trinité comme une histoire, Paris, Nouvelle Cité, 1989.

Laisser un commentaire