Expérience de stage à “Loyola Production”

Print Friendly, PDF & Email

Pierre BoubaneA la fin de la première année de théologie de l’année académique 2014-2015, à l’Institut de Théologie de la Compagnie de Jésus (ITCJ) où je suis étudiant, j’ai pris la direction de la Province jésuite de Zambie-Malawi pour l’immersion de la langue anglaise mais aussi et surtout pour un stage professionnel en communication à Loyola-productions. C’est un centre multimédia des jésuites dirigé par le Père Charles Chilinda, S.J. A mon arrivée à Lusaka, c’est à Luwisha-House que j’ai été accueilli, le dimanche 12 juillet 2015. Le lendemain, j’ai débuté mon stage à Loyola-productions, situé seulement à 10 minutes de marche de Luwisha- House. Après un bref entretien avec le Père Charles Chilinda, il me confia à monsieur Luwis Mundyongo. Il sera le superviseur de mon stage. Il est cameraman, technicien, ingénieur de son, réalisateur, bref, c’est un homme-à-tout-faire, du moins dans le domaine de l’audiovisuel. Il a été de fait un vrai enseignant pour moi.

A la question de savoir, qu’est-ce qui, particulièrement m’intéressait, j’ai gardé le silence. Mon désir étant celui d’avoir l’esprit ouvert à apprendre tout ce qu’il me serait possible pendant ce bref séjour d’un mois (12 juillet-12août 2015). Indiquer dès le départ un choix de prédilection me fermerait ipso facto l’accès   à   d’autres services du centre. J’ai préféré me laisser guider. C’était d’ailleurs l’attitude à adopter. A Loyola-productions, le Père CHILINDA utilise avec ses collaborateurs pour le montage-vidéo (Editing) : Final Cut Pro7 & 10 qui ne fonctionne qu’avec les ordinateurs Apple Macintosh. C’était hautement important pour moi d’apprendre à travailler avec ce logiciel, alors que je ne maîtrisais que Pinacle comme logiciel d’édition. L’apprentissage a été concluant. Comme proposa            de   réaliser plusieurs documentaires   en DVD avec des images prises, notamment, pendant l’atelier de travail des Directeurs des Bureaux de Développements du JESAM, qui s’est tenu à Kasisi quelques mois plus tôt à Lusaka. C’est ce travail qui m’a mobilisé pendant les deux dernières semaines de mon séjour.

Pendant le temps de stage, première expérience de ma vie dans un pays anglophone, j’ai saisi l’occasion pour améliorer mon anglais. Ainsi, d’une même pierre j’ai opéré deux coups : stage professionnel dans le domaine de l’audiovisuel et apprentissage de la langue anglaise. Je peux ici fièrement rendre grâce au Seigneur pour   l’expérience vécue. Remercier les personnes qui se sont mobilisées   (le Père Provincial et le délégué à la formation) pour la réussite de cette aventure très enrichissante à mon goût. Ma reconnaissance va à l’endroit du Père recteur de l’ITCJ, Yvon Christian Elenga, qui m’a recommandé au Père Charles Chilinda, un compagnon qui aime ce qu’il fait. En travaillant avec lui, pour ce peu de temps, j’ai apprécié toute la profondeur des paroles de saint Paul : « Quel que soit votre travail, faites- le de bon cœur, pour le Seigneur et non pourlaire à des hommes.»(Col.3, 14-24). Travailler avec le Père Chilinda a été toute une école. Autre fait marquant : sur une équipe de 6 personnes, il est le seul jésuite au centre. Dans cette        partie du JESAM, le sens de la collaboration avec les non-jésuites, notamment avec les laïcs, a vraiment prouvé sa fécondité.

Pierre BOUBANE, SJ

Laisser un commentaire