Lectorat et acolytat à l’ITCJ

Print Friendly, PDF & Email

Lectorat et acolytatIl ne faut rien tolérer d’imparfait, de gauche ou de dissonant’, semblaient révéler les préparatifs de la cérémonie d’institution aux ordres mineurs. Les répétitions multiples, prévues plusieurs semaines à l’avance, confirmaient cette exigence de toujours savoir garder une liturgie soignée, dans notre maison. C’est une cérémonie liturgique merveilleusement animée et fervente qui à été vécue le 6 décembre 2014 à l’ITCJ. Cette année, vingt-et-six (26) étudiants religieux, dont quatre (04) carmes déchaux, et vingt – deux (22) jésuites ont été institués lecteurs et acolytes. (Dix-huit (18) lecteurs et huit (8) acolytes). Pour la PAO, nous avons :

Lecteurs     Acolytes
Banaba Sambo Wilfried Beugré Grah Patrick
Bitomo Tsalla Hervé Bitoumbi Bial Moïse
Danembe Djekosbi Dimeni Cyrano Emdé
Dansou Attivi Edoh Essengue Yannic Arsène
Pierre Yéra Boubane Mitokpey Semevo Fulbert
Tchoudjang Magloire

  

La célébration fut présidée par le père Yvon Elenga, Recteur de l’ITCJ. Au nombre des concélébrants, on pouvait compter le père Jean Baptiste Pagbelguem, maître des étudiants de la communauté des carmes déchaux.

« Aucune grâce de Dieu n’est infime », rappelait le modérateur dans sa monition d’entrée.  Sans doute appelait-il à considérer à leur juste valeur ces ordres, en indiquant par la suite qu’un pas de plus vers le sacerdoce allait être fait avec ces ordres dits mineurs.

Il reviendra au père Yvon de prémunir l’assemblée de toute confusion possible, en resituant la circonstance et le sens des institutions de lectorat et d’acolytat. A ce propos, le père faisait remarquer que dans leur substance, il pourrait paraître anachronique de donner trop d’importance aux institutions de lectorat et d’acolytat. Car les récipiendaires, ont pratiqué depuis longtemps ces types de services. Le service de la parole et de la prière communautaire et le service de l’autel en tant qu’acolyte nous sont familiers. En fait, il s’agit de formes, d’institutions d’Église, présentées dans  la lettre Apostolique Ministeria quaedam.

Et si nous revenions à l’homélie donnée par le père Yvon ? En effet les textes liturgiques (Is 30, 19-21. 23-26 ; Ps 146 ; Mt 9, 35-10, 1.6-8) proposés par la liturgie de l’Avent, offraient au père Yvon des lieux et de la matière pour aider à mieux percevoir le sens de ces étapes.

Interpellant l’assemblée, à propos de l’importance et de la gravité de la mission  de nos élus du jour, le père Yvon prêchait:

« Vous êtes choisis pour le service de la prière communautaire et de l’Eucharistie ; vous allez donc prendre part à titre particulier, au ministère de l’Église, pour faire grandir le Corps du Christ (…) Vous devez désormais vous attacher à ce que les fidèles soient formés à la prière et participent de façon active et consciente à la célébration du Dieu vivant. C’est le même Corps du Christ que vous servirez, lorsque vous aiderez les prêtres et les diacres à donner la communion aux fidèles, y compris aux malades. Par ce service de l’Eucharistie vous contribuerez à la croissance  et à l’unité de l’Église, en permettant au plus grand nombre de se nourrir du pain rompu et donné pour la multitude (…). Prions pour nos frères serviteurs de la communauté, que le Seigneur leur accorde la grandeur de l’humilité et la profondeur dans leur ministère. Amen. »

Au moment d’être institués lecteurs, nos amis dans le Seigneur durent répondre à l’invitation du père Yvon : « Recevez le livre de la Sainte Écriture et transmettez fidèlement la Parole de Dieu : qu’elle s’enracine et fructifie dans le cœur des hommes.» Quant aux acolytes, ils se sont vu adresser l’invitation suivante : « recevez ce pain et cette coupe pour la célébration de l’Eucharistie, et montrez-vous digne de servir la table du Seigneur et de l’Église. »

Heureux serviteurs ! Aussitôt institués, aussitôt en service. Voilà que deux de nos élus  du jour, Bitoumbi Moïse et Tchoudjang Magloire, s’avancèrent vers le saint autel, apportant les espèces pour le Saint sacrifice.

Après cette Eucharistie qui nous réunissait déjà dans des liens spirituels et humains, le repas que nous avons partagé a resserré encore nos liens fraternels.  Cette étape des ordres mineurs passés, l’ITCJ prépare déjà les prochaines ordinations diaconales.

Patrick BEUGRE GRAH, sj. & Moïse Hervé BITOUMBI BIAL, sj.

Laisser un commentaire